Assurance-vie : bien piloter vos contrats et arbitrer au bon moment

le
0
Les fonds en euros rapportent de moins en moins. Mais il est possible de faire des arbitrages.

Alors que les rendements des fonds en euros d'assurance-vie poursuivent leur érosion, avec une moyenne de 2,8 à 2,9% en 2012, les épargnants qui détiennent un contrat multisupport ont intérêt à envisager une diversification de leur épargne. Ils disposent de plusieurs possibilités pour redéployer leurs capitaux vers des sicav investies sur tous types de marchés boursiers, ainsi que vers des supports immobiliers dans les contrats les plus complets. Pour effectuer ce changement de cap, il leur suffit d'arbitrer afin de transférer l'épargne investie dans le fonds en euros vers des unités de compte.

Comment faire un arbitrage?

Il faut informer l'assureur de votre volonté en lui indiquant les supports dont vous désirez sortir, et celui ou ceux dans lesquels vous souhaitez vous replacer. Ceci se fait généralement avec votre conseiller habituel, qui vous demandera de confirmer votre demande par écrit en complétant un formulaire ad hoc. Puis il établira un avenant pour tenir compte du changement opéré.

De plus en plus de contrats offrent la possibilité d'effectuer cet arbitrage en ligne, via le site Internet de l'assureur ou du courtier. Il suffit alors de vous connecter sur votre compte et d'effectuer cette modification pour qu'elle prenne effet.

En général, vous pouvez faire autant d'arbitrages que vous le voulez, car ils ne sont pas limités en nombre ou en montant. Pour les arbitrages depuis le fonds en euros, vous devez indiquer le montant à arbitrer et préciser la ventilation en pourcentages sur les supports en unités de compte choisis, si vous en retenez plusieurs (sinon, il suffit d'indiquer le fonds cible et toute la somme arbitrée y sera investie). Pour ceux effectués depuis des unités de compte, c'est le nombre de parts à vendre que vous devez préciser. Les arbitrages depuis ou vers les unités de compte se font toujours à cours inconnu (la transaction s'effectue à la première valeur liquidative connue après votre passage d'ordre).

Dans quels délais s'effectue l'arbitrage?

Ils sont très variables d'un contrat à l'autre. Dans les produits 100% Internet, il suffit généralement d'une journée pour que la modification soit effectuée. Dans les contrats des réseaux traditionnels, ils sont, en général, réalisés une fois par semaine, le vendredi le plus souvent. Seuls les ordres passés avant le mercredi soir pourront alors être exécutés. Si l'assureur les reçoit le jeudi ou le vendredi, ils ne seront passés que la semaine suivante.

Il est toutefois prévu, dans certains contrats, que les arbitrages depuis les fonds en euros ne seront pris en compte qu'une fois par mois. Il en va souvent de même pour ceux qui sont demandés depuis ou vers un support immobilier. Attention: tant qu'un arbitrage engagé n'a pas été réalisé, il est généralement impossible d'en effectuer un nouveau.

Quel coût?

Les tarifs sont très variables. Sur Internet, la plupart des assureurs ne facturent rien. En revanche, dans les contrats classiques, vous n'avez, le plus souvent, droit qu'à un arbitrage gratuit chaque année. Les suivants sont facturés 0,5 à 1% des sommes arbitrées. De nombreux contrats prévoient des frais minimaux de 20 à 30 euros, et certains les plafonnent à 200 ou 300 euros par arbitrage. Si les supports choisis comportent des frais d'entrée (ce qui est très rare), vous devrez les payer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant