Assurance santé : les principaux remboursements des mutuelles

le
1

Le budget annuel des complémentaires santé s'élève à 25 milliards d'euros, dont 17 milliards pour les mutuelles. Leurs principaux remboursements ciblent les biens médicaux, les soins de ville et les frais hospitaliers.

Les biens médicaux

Les complémentaires santé interviennent là où l'Assurance Maladie rembourse peu. C'est le cas des médicaments, pris en charge à 15% sur les vignettes orange et à 30% sur les vignettes bleues. Face à cette situation, les mutuelles garantissent des remboursements additionnels. Ils se soldent par un budget annuel de 3,5 milliards d'euros.

Autre poste de dépense, les analyses en laboratoire constituent 5% des remboursements mutualistes par an. Un chiffre non négligeable, mais loin derrière celui regroupant les biens médicaux divers, tels que les prothèses dentaires, les lunettes, les semelles orthopédiques. Il représente 16% du budget annuel de remboursement d'une mutuelle, soit 2 milliards au total.

Les soins de ville

Autant l'Assurance Maladie est sévère envers les dépassements d'honoraires médicaux, autant les mutuelles s'efforcent d'offrir un remboursement réaliste à leurs adhérents. Si votre complémentaire actuelle ne vous satisfait pas sur ce point, contactez un courtier en assurance santé pour trouver une meilleure assurance santé.

En tenant compte du ticket modérateur, les mutuelles dépensent annuellement plus de 1,5 milliard d'euros pour compléter le remboursement des consultations médicales. Les soins de ville se rapportent aussi aux soins dentaires. Ceux-ci engendrent un budget annuel comparable.

Bon à savoir: souvent appelés soins ambulatoires, les soins de ville s'appliquent à tous les traitements effectués dans un centre non hospitalier. Ils rassemblent par exemple les séances chez le kinésithérapeute, les cures thermales et les consultations d'orthophonistes.

Les frais hospitaliers

Les frais hospitaliers sont largement pris en charge par l'Assurance Maladie, car ils incluent les soins de longue durée, remboursés à 100%. C'est la raison pour laquelle les mutuelles ne consacrent pas plus de 18% de leur budget annuel aux remboursements complémentaires des frais hospitaliers.

Ce poste de dépense couvre le forfait hospitalier, obligatoire mais non remboursé par l'Assurance Maladie, ainsi que le supplément en chambre individuelle, très demandé et de plus en plus coûteux. Une explosion tarifaire qui incite les mutuelles à négocier des prix conventionnés pour éviter la hausse des cotisations.

Les frais non remboursés

Les mutuelles assurent une couverture santé particulièrement efficace. Néanmoins, les Français ont un goût très prononcé pour les médecines douces (phytothérapie, sophrologie). Le remboursement de ces consultations varie beaucoup d'une mutuelle à l'autre. Il en résulte un budget qui reste à la charge des patients à hauteur de 10% par an.

Dans le sillage des médecines alternatives, les médicaments naturels (tisanes bio, compléments nutritionnels) connaissent un engouement qui se traduit par une enveloppe de 17% pour les adhérents mutualistes. Cela correspond à 30 milliards annuels. Enfin, les Français contribuent pour 22% à l'achat d'une prothèse dentaire ou d'une paire de lunettes.

À savoir: tous soins confondus, la part moyenne incombant aux assurés avoisine 9% du budget de santé général (Assurance Maladie et complémentaires santé).

SERVICE:

» Profitez de la meilleure assurance santé avec Cplussur.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • surfer1 le vendredi 14 fév 2014 à 13:21

    Et toutes ces pubs radio ou TV pour les mutuelles c'est qui qui les paye ? Il y a de la perte en ligne !