Assurance maladie : la grippe devrait coûter 180 millions d'euros cette année

le
0
Assurance maladie : la grippe devrait coûter 180 millions d'euros cette année
Assurance maladie : la grippe devrait coûter 180 millions d'euros cette année

La grippe, qui a fortement touché la France cet hiver, devrait coûter environ 180 millions d'euros, estime le directeur de l'Assurance maladie, Nicolas Revel, dans un entretien publié ce jeudi par Les Echos. «Chaque année, une provision de dépense de 100 millions d'euros (consultations, médicaments, arrêt de travail) est faite», précise-t-il.

«Compte tenu de l'ampleur de l'épidémie cette année, le surcoût devrait être d'environ 80 millions d'euros», poursuit le directeur général de la Caisse nationale d'Assurance maladie (CNAM), jugeant «totalement farfelu» le chiffre d'un milliard évoqué dans la presse. «Au-delà de son coût,conclut-il, cet épisode nous confirme que nous devons redoubler d'efforts pour améliorer la couverture vaccinale contre la grippe qui s'est réduite ces dernières années».

Evolution de l'épidémie au cours des dernières semaines

Débutée mi-janvier, l'épidémie de grippe, qui a notamment frappé les personnes âgées, devrait se terminer la semaine prochaine, a indiqué mercredi l'Institut de veille sanitaire (InVS), même si 90 000 nouveaux cas ont été répertoriés la semaine dernière et que le seuil épidémique (c'est à dire plus de 122 cas pour 100 000 habitants) est toujours en cours notamment en Rhône-Alpes et dans le Nord-Pas-Calais.  

Selon l'InVS, le nombre de cas graves admis en réanimation depuis le 1er novembre s'élève à 1.480 personnes (dont 210 décédées), soit plus que celui observé pendant la pandémie grippale de 2009-2010. En dix semaines d'épidémie, 2,4 millions de personnes sont venus consulter un médecin pour des symptones de la maladie. 

La surmortalité hivernale, estimée à 12.000 décès selon un nouveau bilan provisoire fourni par l'Institut, a atteint cette année un record. L'efficacité vaccinale, selon le réseau Sentinelle a été plus faible que les années précédentes notamment chez les personnes de plus de 65 ans. Elle est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant