Assurance-L'Eiopa dévoile lundi les résultats des stress tests

le
0

FRANCFORT, 30 novembre (Reuters) - L'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (Eiopa) annoncera lundi les résultats de son enquête sur les capacités des assureurs à surmonter des chocs tels que la récente crise financière. Le régulateur ne devrait pas identifier les sociétés qui ont raté les tests de résistance pratiqués ces sept derniers mois, à l'inverse de ce qu'avait fait la Banque centrale européenne (BCE) avec les banques. "Il ne s'agit pas de tel ou tel échec d'une société en particulier; il ne s'agit pas d'un test du type 'ça passe ou ça casse'", avait dit à Reuters cette année le président de l'Eiopa Gabriel Bernardino. Ces tests, fondés sur les nouvelles règles Solvency II qui entreront en vigueur début 2016, ont pour objet d'identifier les points faibles du secteur L'Eiopa a élaboré divers scénarios pour mesurer sur les assureurs les effets de la volatilité des marchés des obligations souveraines et d'entreprises, boursiers, des taux d'intérêt et de l'immobilier. Elle a également testé des risques propres au secteur de l'assurance, comme les variations de mortalité, de longévité, de réserves, ainsi que les catastrophes naturelles. Elle s'est enfin penchée sur les conséquences pour les bilans des assureurs d'une période prolongée de taux d'intérêt très bas. Les précédents tests menés par l'Eiopa, en 2011, avaient déterminé que 10% environ des assureurs ainsi éprouvés ne répondaient pas aux critères minimums de fonds propres dans le cas d'un scénario de crise. Le déficit global en fonds propres des 13 assureurs concernés avait été estimé à 4,4 milliards d'euros. Les gros assureurs tels qu'Allianz ALVG.DE , Axa AXAF.PA , Generali GASI.MI et Prudential PRU.L semblent bien préparés à la fois aux tests et aux nouvelles normes Solvency II. En revanche, les assureurs plus petits se plaignent des lourds investissements en informatique et de l'expérience en gestion du risque requise pour se conformer au nouveau régime gouvernant les fonds propres. Les autorités de tutelle ont décidé d'examiner plus attentivement le secteur des assurances après que l'assureur américain American International Group AIG.N eut frôlé la faillite lors la crise financière. (Jonathan Gould, Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant