Assurance de prêt : la délégation bientôt facilitée avec la loi Hamon

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Jusqu'à 30% ! C'est le poids que peut représenter actuellement l'assurance de prêt dans le coût total d'un crédit immobilier. Ce chiffre, historiquement haut, est une conséquence directe du niveau particulièrement bas des taux d'emprunt immobilier (autour de 2,85% en moyenne, selon une récente estimation du comparateur AcommeAssure). Dès lors, il est essentiel de tenir compte du coût de l'assurance dans son étude de financement sans se focaliser uniquement sur le niveau du taux d'emprunt. Surtout qu'il est possible de réaliser plusieurs dizaines de milliers d'euros d'économie en passant par une délégation d'assurance. Mais aujourd'hui, seuls 12 % des emprunteurs optent pour un contrat individuel qui dispose d'une tarification sur-mesure, alors que deux tiers des emprunteurs auraient intérêt à le faire. Le contrat groupe proposé par l'établissement prêteur reste encore largement leader. 

Comment expliquer ce décalage alors que la loi Lagarde avait déjà tenté de libéraliser le marché de l'assurance de prêt ? «Bien souvent les délais d'étude des assurances individuelles par les banques sont encore longs, les refus des banques ne sont pas nécessairement motivés et des frais (entre 150 et 500 euros) peuvent être facturés pour la mise en place d'une délégation», juge Hervé Hatt, président de Meilleurtaux.com, courtier en assurance et en prêt immobilier. 

La loi Hamon applicable à compter du 27 juillet et la

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant