Assurance chômage : les intermittents ont manifesté contre le Medef

le
7
Assurance chômage : les intermittents ont manifesté contre le Medef
Assurance chômage : les intermittents ont manifesté contre le Medef

Plusieurs milliers d'intermittents et d'intérimaires ont manifesté ce jeudi contre la suppression de leurs régimes et la réduction des droits des chômeurs, devant un Medef en état de siège où s'est tenue l'avant-dernière séance de négociation sur l'assurance chômage.

Selon la CGT, 15 à 20 000 personnes ont défilé dans 22 villes de France, dont 7000 à Paris (2600 selon la Préfecture de police), à l'appel des intermittents du spectacle, très mobilisés sur le dossier depuis la réforme de leur régime en 2003. Paralysés par «un mouvement de grève de solidarité avec les intermittents», l'Opéra Garnier et l'Opéra Bastille ont dû annuler les représentations prévues ce jeudi soir.

«Le Medef partenaire social ? quelle comédie !! », «Spectacle minable au Medef», «1300 euros par mois, 13 employeurs par an, vis ma vie d'intermittente Monsieur du Medef», «Ca sent le Gattaz !! ca va péter», proclamaient des banderoles tenues par tous les corps de métier : truquistes, réalisateurs, interprètes...

«Les premières mobilisations ont déjà porté auprès du gouvernement. Aurélie Filippetti a une position beaucoup plus forte. Maintenant, nous attendons que le ministre du travail s'exprime lui aussi. On voit que la mobilisation monte, que notre message disant qu'il y a des propositions alternatives au Medef pour réformer le régime commence à être entendu», a déclaré Jimmy Shuman, de la CGT spectacle.

En effet, la ministre a réaffirmé que le gouvernement ne laisserait «jamais détruire la spécificité des annexes 8 et 10» de la convention ayant trait au régime des intermittents (112 000 personnes indemnisées en 2012). Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a accusé le patronat de jouer au «casse-cou» et «déconseillé au Medef de persévérer dans son erreur».

«Est-il normal de financer durablement un déficit structurel important ?»

Les manifestants se sont rendus devant le siège du Medef, où a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • clau0646 le vendredi 28 fév 2014 à 08:12

    pauvre france ! elle a ce qu'elle mérite ! quant on a pas de cou illes on paye !!!

  • M6111389 le vendredi 28 fév 2014 à 06:16

    y en marre de cotiser pour des gens qui travaille 300h par an. Les spectacle doit être financer par les spectateurs que ce soit en téhâtre, en sport etc...un point c'est tout.

  • Suzouqui le vendredi 28 fév 2014 à 00:16

    le spectacle le plus minable est plutôt donné par celui qui brandit la banderole. Etre un fonctionnaire du spectacle favorise surement la créativité.

  • dsta le jeudi 27 fév 2014 à 21:33

    C'est toujours très facile d'aller bouffer dans la gamelle de son voisin ! Vous avez choisi, alors à vous d'assumer, PAS AUX AUTRES !!!

  • pier4564 le jeudi 27 fév 2014 à 21:16

    Filipetti cotise t elle?

  • gb00b04 le jeudi 27 fév 2014 à 20:48

    Pourquoi nos intermittents ne font ils pas d'export? Qu'ils aillent en Corée du Nord jouer de leur musique... Ce sont de vrais cigales pour les ouvriers et salariés Français.

  • tadahiro le jeudi 27 fév 2014 à 20:41

    Les intermittents du spectacle ou professionnel du chômage, comme on veut, on un "régime" qui coute 1 milliards d'euros par an à la collectivité. Allez Messieurs, un peu de solidarité !!!