Assurance chômage : le mouvement des intermittents gagne la province

le
1
Assurance chômage : le mouvement des intermittents gagne la province
Assurance chômage : le mouvement des intermittents gagne la province

Alors que les négociations sur le régime d'assurance chômage du spectacle doivent se poursuivre ce mercredi après-midi, le mouvement des intermittents commence à s'étendre en province. Après le théâtre de l'Odéon depuis dimanche soir et la Comédie Française mardi à Paris avec respectivement l'annulation des représentations de «Phèdre» avec Isabelle Huppert et de «Lucrèce Borgia», selon le compte Intermittents 2.0 sur Twitter, ce sont cinq salles en province qui sont aussi occupées.

A Strasbourg (Bas-Rhin), les intermittents ont décidé d'occuper le Théâtre national (TNS). La décision a été prise mardi en début de soirée lors d'une assemblée générale organisée dans les locaux du théâtre, et qui réunissait des intermittents, mais aussi des lycéens, étudiants, et des représentants du mouvement «Nuit Debout». «C'est une occupation, pas un blocage», a expliqué une comédienne présente sur place, précisant que les manifestants n'avaient en rien perturbé les deux pièces qui étaient jouées mardi au TNS.

Même chose à Montpellier (Hérault) au Centre Dramatique National. Les intermittents se sont réunis en assemblée générale pour décider une occupation jusqu'à jeudi avant d'assister à la projection du film «Merci patron».

L'AG vient de voter la reconduction de l'occupation du CDN hTh à #Montpellier jusqu’à jeudi 21 Avril#inermittents pic.twitter.com/7p6LaNb5ke— CIP-LR (@CIP_LR) 18 avril 2016

Les théâtres de Caen (Calvados), le théâtre du Nord à Lille (Nord) et le théâtre du Port de la Lune à Bordeaux (Gironde) ont aussi décidé de rejoindre ce mouvement.

Liste des #TheatresOccupes :- @trophumain- CDN de Caen- @TheatreduNord- @TnBAquitaine- @TheatreOdeon- @TNS_TheatrStras- @ComedieFr— Intermittents 2.0 (@IntermittentsV2) 27 avril 2016

Après l'échec des négociations lundi soir, la Coordination des intermittents et précaires (CIP) a fait part ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • P.Baelen il y a 9 mois

    Pendez les tous