Assurance-chômage : la proposition choc du patronat

le
0

Le Medef, la CGPME et l'UPA proposent de supprimer le régime des intermittents du spectacle.

Alors que les négociations sur la nouvelle convention d'assurance-chômage entrent ce jeudi dans le vif du sujet, le patronat a placé la barre haut. Le Medef, la CGPME (représentant des PME) et l'UPA (représentant des artisans), qui s'étaient déchirés lors de la négociation sur la formation professionnelle de l'automne dernier, ont cette fois resserré leurs liens. En plus de souhaiter faire cotiser les employeurs publics à l'assurance-chômage pour leurs contractuels, les trois organisations proposent tout bonnement de supprimer le régime spécifique des intermittents du spectacle. À charge ensuite pour l'État, s'il le souhaite, d'offrir, sur ses deniers propres, des compensations aux artistes et techniciens. Cette réforme serait particulièrement bénéfique à l'assurance-chômage: le régime des intermittents, qui ne concerne que 110.000 personnes, est déficitaire de 1,1 mil...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant