Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

le
0

En France, dans le cadre de l'affaire des emplois présumés fictifs au Parlement Européen, Marine Le Pen refuse d'être entendue par la police le temps de la campagne présidentielle. La justice ne peut par ailleurs pas contraindre la présidente du Front National à être entendue du fait de son immunité parlementaire comme députée européenne. Aux Etats-Unis, alors que Donald Trump a renouvelé ses accusations de "fausses informations" relayées par les médias, plusieurs ont choisi de riposter.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant