Assistance sexuelle : l'Essonne prête à tester

le
1
En plein débat sur la moralité de l'assistance sexuelle aux handicapés, le conseil général du département francilien va créer un groupe de réflexion sur le sujet.

Le conseil général d'Essonne devrait voter lundi la création d'un groupe de réflexion sur la vie sexuelle des personnes en situation de handicap, dans le cadre de l'adoption du schéma départemental pour les personnes handicapées. L'objectif énoncé par le président du conseil général, Jérôme Guedj (PS), est d'ouvrir un débat pouvant conduire à l'expérimentation locale d' «assistants d'éveil à la sexualité».

Cet éveil correspond à «tout ce qui est liée à la prise en compte de la vie affective et sexuelle», comme la sensibilisation des handicapés ou l'information sur la contraception, explique l'élu dans Le Parisien. Pour les personnes qui n'ont pas la maîtrise de leur corps, Jérôme Guedj va réfléchir, avec les associations locales consultées, à «une forme d'assistance qui pourrait aller d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • farouxfr le jeudi 21 mar 2013 à 19:10

    Ne va-t-on pas trop en faire, laissons déjà les parents des personnes handicapées tenter de leur apporter un soutien!