Assemblées générales en 2014: une vigilance accrue des petits actionnaires

le
1
Total
Total

Certains attendaient un

«printemps des actionnaires». Au moins un rapport de force plus dur entre les actionnaires et la direction des sociétés. La mise en place d'un vote sur les rémunérations des dirigeants d'entreprise (say on pay) devant en effet ouvrir un espace de con­frontation. Mais ce printemps n'a pas eu lieu.

(lerevenu.com) -

L'affluence aux assemblées générales a fortement baissé.
Le nombre moyen d'actionnaires présents aux assemblées générales (AG) des sociétés du CAC 40 est passé de 1.157 en 2013 à 871 cette année, tandis que le taux de contestation (pourcentage de résolutions approuvées avec moins de 80% des voix) est resté stable. Quant aux résolutions sur le say on pay, adoptées à près de 92%, elles n'ont pas suscité de révolte.  

Plusieurs facteurs expliquent cette apparente docilité. Tout d'abord, la saison a été courte, du 10 avril (LVMH) au 1er juillet (Alstom), et perturbée par de nombreux ponts. Nombre d'assemblées se sont fait concurrence sur le calendrier et les actionnaires individuels ont dû faire des choix. En outre, l'amélioration du climat boursier - l'indice CAC 40 a progressé de 20% par rapport à l'an passé - a sans doute été un facteur d'apaisement.  

Pourtant, 2014 a été une saison de transition.

Beaucoup d'innovations ont été introduites dans les mécanismes de gouvernance, avec, outre le say on pay, les droits de vote double et les premières nominations d'administrateurs

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • juillia3 le vendredi 25 juil 2014 à 09:26

    la bourse ne paye plus donc normal qu il y est moins de personne !!tout n est que magouille mais au final seul l actionnaire y laisse des plumes mais pas les patrons et dirigent !!!!!