Assemblée : quand Christiane Taubira se paie Eric Ciotti en direct

le , mis à jour à 18:52
1
Assemblée : quand Christiane Taubira se paie Eric Ciotti en direct
Assemblée : quand Christiane Taubira se paie Eric Ciotti en direct

Le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti (Les Républicains) se souviendra forcément de ce mardi 23 juin. Alors qu'il interroge une nouvelle fois la ministre de la Justice, Christiane Taubira, dont il dénonce régulièrement le «laxisme» depuis sa nomination place Vendôme, le bras de fer a tourné cette fois à l'avantage de la Garde des Sceaux qui ne s'est pas privée de répliquer avec humour. 

Profitant des questions d'actualités au gouvernement, à l'Assemblée nationale, le député attaque sur un ton très décidé la ministre de la Justice. Il fait référence à l'ultimatum qu'aurait posé Christiane Taubira, la semaine dernière, pour obtenir des arbitrages en sa faveur afin d'engager la réforme de la justice des mineurs, allant jusqu'à évoquer sa démission. «Que cherchez-vous ? Jusqu’où voulez-vous aller ?» lance le député, sûr de lui, en accusant la ministre de provoquer sciemment Manuel Valls (absent) pour mieux négocier sa nomination à la présidence du Conseil constitutionnel.

Et Taubira de répliquer en se moquant de l'élu jusqu'à soupçonner un «sentiment contrarié» à son égard. «Vous conservez pour moi quelque chose de mystérieux», répond-elle au député. Puis d'enchaîner, dans une de ces tirades dont elle a le secret : «Je me demande si lorsque vous affirmez quelque chose, vous y croyez vraiment. Si j'étais du temps de ma fringante jeunesse, j'aurais supposé un sentiment contrarié» lance-t-elle provoquant déjà quelques rires dans les travées. «Cet hémicycle tout entier a déjà pu observer à quel point je vous obsède, avec une constance qui appelle l'admiration», poursuit-elle.

Avant de conclure : «Vous vous livrez à un exercice solitaire», déclenchant les rires des députés de la majorité mais aussi de certains membres de l'opposition ou des ministres. La garde des Sceaux conclut plus sérieusement sur la réforme de la justice des mineurs: «Nous allons effectivement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le mardi 23 juin 2015 à 19:11

    Tout bénéfice pour Hollande qui l'a mis au pouvoir ... ET pour cause... La soupe est bonne !