Assemblée nationale : une résolution sur la Palestine en débat

le
5
Assemblée nationale : une résolution sur la Palestine en débat
Assemblée nationale : une résolution sur la Palestine en débat

L'idée pourrait presque faire l'unanimité à l'Assemblée, pourtant le débat s'annonce compliqué. Aujourd'hui, les députés discutent d'une résolution socialiste pour « inviter le gouvernement à reconnaître l'Etat de Palestine ». Un texte qui n'a aucune valeur contraignante pour l'exécutif, mais qui se veut symboliquement fort. Cette initiative s'inscrit dans la foulée de ce qui s'est fait déjà dans d'autres pays européens, comme la Grande-Bretagne et l'Espagne. Toutefois, contrairement à ce qui s'est passé dans d'autres Parlements, le vote qui suivra le débat et se déroulera mardi divisera. Si la droite comme la gauche sont d'accord sur la nécessité d'un Etat palestinien, l'UMP estime que la méthode n'est pas la bonne.

C'est l'ancien ministre Benoît Hamon et deux autres députés PS, Gwenegan Bui et François Loncle, qui ont fait une proposition de résolution à la mi-octobre. Celle-ci est désormais portée par Bruno Leroux, président du groupe PS, et Elisabeth Guigou, présidente de la commission des Affaires étrangères. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a veillé à ce que le texte soit acceptable par le gouvernement en changeant les premières versions.

Le PS estime qu'à l'heure où les tensions redoublent au Proche-Orient la reconnaissance de l'Etat palestinien est le meilleur moyen de relancer un processus de paix bloqué depuis des années. « La situation est explosive, Barack Obama n'a plus les moyens d'agir, c'est aux pays européens de reprendre l'initiative », insiste Gwenegan Bui.

L'UMP dénonce des mitivations électoralistes

Cependant, à droite, certains jugent que le moment est mal choisi et que ce n'est pas au Parlement de prendre cette initiative. Surtout, l'UMP accuse le PS d'avoir des motivations essentiellement électoralistes. Quelques socialistes n'ont en effet, en privé, pas caché que le texte pouvait réconcilier la gauche avec une partie des électeurs des quartiers qui ont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Gary.83 le vendredi 28 nov 2014 à 12:45

    Israël a les pires ennemis qu'on puissent avoir ! y aura jamais la paix !

  • frk987 le vendredi 28 nov 2014 à 11:13

    Si vous saviez ce que le chômeur français s'en fout de la Palestine...vous auriez une idée de la réalité, chers politicards !!!!!

  • charleco le vendredi 28 nov 2014 à 09:31

    Obama n'a rien fait : il est pieds et mains liés à Wall-Street et tout le monde sait que la finance est étroitement liée aux israéliens. Il n'y a que l'Europe pour aider aux solutions, mais est-ce encore possible? La nécrose et bien avancée.

  • Gary.83 le vendredi 28 nov 2014 à 09:30

    ben oui !!! comme les autres en face non ???

  • charleco le vendredi 28 nov 2014 à 09:28

    La politique sioniste est claire : d'une république démocratique, parlementaire et laïque, faire un état juif, c'est à dire religion d'état et une seule religion, une seule ethnie dans toute la région.