Assemblée nationale : retour du député poignardé le 11-Novembre

le
3
Assemblée nationale : retour du député poignardé le 11-Novembre
Assemblée nationale : retour du député poignardé le 11-Novembre

Il a été longuement et chaleureusement applaudi. Bernard Reynès, le député-maire de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône) agressé à coup de couteau avec deux autres élus de sa commune, lors des commémorations du 11-Novembre, a fait son retour dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale. Sa question au gouvernement - la première de la séance de ce mardi - a tout naturellement porté sur le climat actuel, l'élu exprimant son «besoin irrépressible de comprendre».

«Est-il une digue quelque part qui est en train de rompre ?», s'est interrogé ce mardi celui qui avait dénoncé un «climat malsain» au lendemain de son agression. «Nous avons la responsabilité collective d'endiguer la haine qui monte maintenant», a-t-il lancé dans l'hémicycle. «Soyons conscient que, comme un lent poison, cette haine s'instille par les réseaux sociaux, les excès de langage, la banalisation des insultes.»

«Merci pour votre courage»

Une intervention empreinte de solennité et d'esprit de rassemblement - «Monsieur le Premier ministre, j'ai le sentiment sincère que vous vous trompez mais je vous respecte» - et saluée par des élus de droite, comme de gauche, sur Twitter. «Reynès très émouvant et très juste dans ses propos. Moment rare (trop?) de rassemblement», a écrit le socialiste Christophe Caresche, sur le réseau social. «Intervention très émouvante de notre collègue Bernard Reynès. Hommage unanime quand on redonne du sens a l'engagement politique», a renchéri l'UMP Catherine Vautrin.

Le Premier ministre a lui aussi salué les propos de Bernard Reynès. «Il y a des circonstances et il y a des fonctions qui rassemblent au-delà des sensibilités politiques», lui a-t-il répondu à l'Assemblée. «J'ai partagé cette inquiétude sur ce climat de haine au delà de nos sensibilités politiques», a poursuivi le chef du gouvernement, assurant : «Nous avons chacune et chacun d'entre nous la responsabilité de tout faire pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 19 nov 2013 à 18:25

    A tous les Députés, et surtout les mafieux, prenez garde à vous…Ceci semble être un avertissement qui risque d’être suivi et s’amplifiera, si vous continuez à malmener le peuple de France, aux profits de vos intérêts personnels …Enfant, entends-tu la bête de Guillotin qui gronde et tire sur ses chaînes, du fonds de son corridor ???...

  • LeRaleur le mardi 19 nov 2013 à 16:58

    On a beaucoup parlé de la Taubira, mais de lui, RIEN.

  • M7093115 le mardi 19 nov 2013 à 16:46

    C est bien de s' interroger, c'est mieux de comprendre ce qu'une politique provocatrice finit par engendrer