Assemblée nationale : de Rugy remplace Baupin à la vice-présidence

le , mis à jour à 18:24
0
Assemblée nationale : de Rugy remplace Baupin à la vice-présidence
Assemblée nationale : de Rugy remplace Baupin à la vice-présidence

Le député écologiste (ex-EELV) François de Rugy remplacera Denis Baupin à la vice-présidence de l'Assemblée nationale après la démission de ce dernier suite aux accusations de harcèlement et d'agression sexuelle dont il fait l'objet, a décidé mardi le groupe écologiste. Au terme du compromis intervenu entre les deux tendances du groupe de 16 députés (pro et anti-gouvernementaux), François de Rugy cesse d'être à la co-présidence du groupe qu'il partageait jusqu'à présent avec Cécile Duflot.

Si Denis Baupin, qui avait quelques semaines plus tôt quitté EELV, a démissionné de plusieurs missions d'information et instances auxquelles il appartenait à l'Assemblée, il conserve son siège de député de Paris. Mais il s'est aussi mis en retrait du groupe écologiste, siégeant comme non-inscrit.

Huit femmes, dont quatre élues, ont accusé l'élu de la 10e circonscription de Paris (sud des XIIIe et XIVe arrondissements) de harcèlements et agression sexuelle, un dossier sur lequel le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire.

VIDEO. Affaire Baupin : une semaine après, les femmes harcelées soulagées

VIDEO (le 11 mai). Affaire Baupin : les féministes manifestent devant l'Assemblée nationale

Nouvelle bataille verte pour la présidence du groupe

Chaque épisode de la vie politique est propice à de nouveaux affrontements entre écologistes. A peine d'accord pour voir de Rugy remplacer Baupin à la vice-présidence de l'Assemblée, les deux tendances ont deux lectures différentes de leur compromis. François de Rugy a indiqué qu'il serait remplacé à la co-présidence du groupe par Véronique Massonneau. «Conformément aux accords fondateurs de notre groupe parlementaire, nous désignons Véronique Massonneau, coprésidente du groupe», ont tenu à insister ensuite, par communiqué, les députés écologistes dits réformistes, à savoir ceux qui ont quitté EELV et soutiennent la présence au gouvernement de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant