Assemblée : le retour de Duflot fait des vagues

le
2
Assemblée : le retour de Duflot fait des vagues
Assemblée : le retour de Duflot fait des vagues

Hier soir, Cécile Duflot n'avait toujours pas de bureau. L'écologiste fait pourtant ses premiers pas à l'Assemblée ce matin. Elue députée de Paris en 2012, elle n'a jamais siégé, pour cause de gouvernement, et fait sa rentrée, comme tous les autres anciens ministres, un mois après le remaniement. « Cécile souhaite avoir le bureau qu'occupait sa suppléante socialiste, Danièle Hoffman-Rispal, mais cela pose des soucis au PS », confie un député.

Les soucis causés par le retour de Duflot ne s'arrêtent pas à cette logistique. En décidant que les écologistes ne participeraient pas au gouvernement Valls, malgré les propositions « alléchantes » de ce dernier, l'ancienne ministre du Logement s'est mise à dos une bonne partie du groupe de députés EELV. Un choix personnel que certains n'ont toujours pas digéré.

« Ce qui s'est passé a laissé des traces, confirme François de Rugy, coprésident du groupe, qui militait pour un maintien au gouvernement. Elle en a conscience et nous ne sommes pas là pour entretenir la querelle. »

Depuis le Sénat, Jean-Vincent Placé joue la méthode coué : « Ça va bien se passer, jure-t-il. François et Cécile sont suffisamment intelligents pour trouver le bon fonctionnement et Cécile sait qu'elle n'a pas intérêt à mettre du désordre dans le groupe. »

Certains élus ont exprimé leur malaise

Certains élus ont déjà exprimé leur malaise et fait savoir qu'ils hésitaient à se rendre au « petit pot » organisé pour accueillir Duflot mercredi midi.

Depuis quelques jours, l'ancienne ministre démine en multipliant les appels à ses futurs collègues verts. « Il faut trouver un moyen de continuer ensemble, qu'on essaie de tourner la page », temporise François-Michel Lambert, l'un des plus farouches opposants à la ligne Duflot dans le groupe. Ironie du sort, Duflot et Lambert seront assis côte à côte dans l'hémicycle. « Ça ira, se convainc ce dernier. Je n'ai ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3866838 le mardi 6 mai 2014 à 19:25

    Vals s'est montré particulièrement performant en lui proposant un poste de choix alors qu'elle avait affirmé refuser tout poste. Il est vrai qu'au gouvernent, elle a fait sa petite crotte et elle est partie

  • nebraska le mardi 6 mai 2014 à 18:18

    "le retour de Duflot fait des vagues" Pas sympa, elle n'est pas si grosse que ça tout de même. Bon OK, ce n'est pas avec ses idées qu'elle fera des vagues.