Assemblée : l'opposition prête à ferrailler sur le droit des étrangers

le
0
Assemblée : l'opposition prête à ferrailler sur le droit des étrangers
Assemblée : l'opposition prête à ferrailler sur le droit des étrangers

Une nouvelle passe d'armes s'annonce ce lundi soir à l'Assemblée entre le gouvernement, la majorité et l'opposition. Les députés entament l'examen du projet de loi sur le droit des étrangers. Ils débattront de ce texte jusqu'à vendredi.

Présenté il y a un an quasiment jour pour jour en conseil des ministres, le projet de loi de Bernard Cazeneuve vise à «améliorer l'accueil et l'intégration des étrangers en France tout en luttant contre l'immigration clandestine», dit le préambule. Le projet de loi généralise le titre de séjour pluri-annuel après un an de séjour en France pour réduire le travail des préfectures, qui comptabilisent 5 millions de passages par an au titre du séjour. Mais cette possibilité est assortie de contrôles nouveaux au travers de documents que les préfets pourront obtenir des écoles, des banques, ce que les associations ont dénoncé.

« Les critiques qui nous sont adressées au regard de l'esprit du texte sont excessives », estime le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve (PS) sur France Inter. « Il faut que nous soyons en situation de vérifier que ceux qui vont bénéficier de cette facilité – un titre de séjour de 2 ou 4 ans- ne fraudent pas. (…) On sait que la fraude documentaire est l'un des éléments qui permet l'immigration irrégulière », a expliqué le ministre, jugeant le « dispositif totalement proportionné ».

Interrogé sur les contrôles à l'école, Cazeneuve affirme que dans le cadre du « dispositif d'intégration » souhaité par le gouvernement, « il est indispensable de veiller à ce que les enfants puissent être scolarisés dans de bonnes conditions », qu'ils aillent à l'école jusqu'à 16 ans notamment.

VIDEO. Bernard Cazeneuve (PS) défend son projet de loi sur le droit des étrangers (à partir de 7')

Ce texte ouvre « une faille béante », selon la députée Valérie Pécresse. « Le gouvernement est beaucoup trop laxiste sur la question ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant