Assemblée générale agitée chez Hermès

le
0
Malgré un «message de paix» adressé par LVMH aux autres actionnaires, les débats sont devenus houleux

LVMH s'est invité à l'Assemblée générale d'Hermès et y a fait sensation. Fort de ses 20% du capital acquis à l'automne dernier, le groupe de Bernard Arnault a répondu publiquement aux très hostiles déclarations des représentants des familles héritières d'Hermès. Par la voix de son vice-président, Pierre Godé, le second actionnaire d'Hermès a tenté de faire passer un «message de paix» après six mois de conflit.

La réunion s'était ouverte, lundi après-midi au Palais des Congrès de Paris, par une nouvelle démonstration de muscles vis-à-vis de ce nouvel actionnaire. Après son interview lundi dans Le Figaro, Bertrand Puech, porte-parole des familles Hermès, a répété ses accusations sur «une série d'initiatives hostiles lancées contre notre maison visant à l'affaiblir et à la déstabiliser». «Je tiens à dire à quel point je suis choqué des méthodes utilisées contre nos collaborateurs et nos familles pour les inviter à adhérer à une entreprise ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant