Assemblée : Duflot s'installe dans le bureau de Borloo

le
4
Assemblée : Duflot s'installe dans le bureau de Borloo
Assemblée : Duflot s'installe dans le bureau de Borloo

«Je suis très heureuse d'être là et de travailler, voilà ! » Pressée de questions par la presse, Cécile Duflot s'est contentée de ces quelques mots en arrivant à l'Assemblée nationale ce mardi, en même temps que Jean-Marc Ayrault et les autres anciens ministres du précédent gouvernement. 

La députée EELV de Paris a toutefois fait savoir sur Twitter qu'elle s'installait dans le bureau 9604, celui de Jean-Louis Borloo, l'ex-patron de l'UDI retiré de la vie politique pour raisons de santé à qui elle a adressé «une pensée affectueuse». 

Voilà.. installée... nouvelle maison... et un nouveau numéro : 9604 (& une pensée affectueuse pour @JLBorloo) pic.twitter.com/t1CMK3rE5E? Cécile Duflot (@CecileDuflot) 6 Mai 2014

Après avoir refusé de faire partie de l'équipe Valls, mettant par la même occasion un terme à la participation des écologistes au gouvernement, l'ancienne ministre du Logement retrouve son siège de députée. Ou plutôt le découvre. Car c'était sa suppléante, et députée de la circonscription depuis douze ans, la socialiste Danièle Hoffman-Rispal qui siégeait depuis le début du quinquennat.

Cécile Duflot a donc fait ses premiers pas au Palais Bourbon guidée par les deux coprésidents du groupe des députés EELV, François de Rugy et Barbara Pompili. Alors qu'une majorité des parlementaires voulait que les écologistes restent dans le gouvernement Valls, à l'inverse de Cécile Duflot, Barbara Pompili s'est félicitée devant la presse d'avoir «plusieurs personnalités fortes au sein du groupe». Au risque que cela provoque quelques vagues...

L'arrivée à l'Assemblée de l'ancienne ministre, qui n'a pas hésité par le passé à faire entendre sa différence, coïncide avec le deuxième anniversaire de l'élection de François Hollande. Sans attendre le passage de celle-ci sur le plateau du 20 heures de France 2, la secrétaire nationale de son parti, Emmanuelle Cosse, s'est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le mercredi 7 mai 2014 à 00:02

    Un jour il faudra rendre des comptes........

  • M5003824 le mardi 6 mai 2014 à 21:22

    Duflot !! Son culot lui tient lieu de compétence !!

  • M2030489 le mardi 6 mai 2014 à 21:13

    C'est inadmissible que les places puissent etre gardees au chaud par des suppleantsEn democratie, il devrait y avoir un nouveau vote pour designer nos representantsIl ne faut pas se leurer, on nous fait croire que nous avons lee choix de nos representants mais en realites les partis choisissent pour nous

  • M2845197 le mardi 6 mai 2014 à 20:26

    c'est bien regrettable qu'elle récupère son mandat de député cette incompétente.