Assemblée - Bartolone hué par la droite : "Il est où ? Il est où ?"

le
2
Battu aux régionales, Claude Bartolone reste président de l'Assemblée nationale. Image d'illustration.
Battu aux régionales, Claude Bartolone reste président de l'Assemblée nationale. Image d'illustration.

L'absence de Claude Bartolone du "perchoir" mardi pour les questions au gouvernement, après sa reconduction dans la matinée comme président de l'Assemblée par les députés socialistes dans le sillage de sa défaite aux régionales en Ile-de-France, a été huée par la droite. À la vue de la socialiste Laurence Dumont, l'une des vice-présidentes de l'Assemblée, montant au "perchoir", des députés ont lancé depuis les bancs de la droite : "Il est où ? Il est où ?"

Claude Bartolone, battu aux régionales en Ile-de-France par la droite et le centre emmenés par Valérie Pécresse (Les Républicains), a été reconduit mardi en fin de matinée par acclamation président de l'Assemblée nationale par les députés socialistes, devant lesquels il a admis que sa formule accusant son adversaire Valérie Pécresse de défendre « la race blanche » n'était « pas forcément calibrée ». Après avoir déclaré que « Claude Bartolone a été un très bon président de l'Assemblée nationale » depuis 2012, le patron des députés PS Bruno Le Roux leur a proposé de lui « redonner » leur « confiance », selon des parlementaires présents à la réunion. Tous les députés socialistes ont alors applaudi Claude Bartolone et fait une standing ovation.

« Cela dispense d'un vote formel », a précisé une élue, alors que l'ex-tête de liste PS en Ile-de-France avait remis lundi, comme promis en début de campagne, sa fonction de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 12 mois

    Une moule s'accroche au rocher, un socialo au perchoir.......

  • glitzy il y a 12 mois

    Ils veulent qu'un homme politique se retire après une défaite aux élections ? Très bien, commençons par Sarkozy.