Assassinats ciblés reconnus par Hollande : Eric Ciotti saisit la justice

le , mis à jour à 15:49
4
Assassinats ciblés reconnus par Hollande : Eric Ciotti saisit la justice
Assassinats ciblés reconnus par Hollande : Eric Ciotti saisit la justice

Ses confidences à Gérard Davet et Fabrice Lhomme continuent de poursuivre François Hollande. Après la chef d'entreprise Sophie de Menthon, ancienne candidate à la présidence du Medef, qui publiait dans la semaine une lettre ouverte pour demander qu'une procédure « d'empêchement » soit ouverte contre François Hollande, procédure qui n'existe dans le droit français qu'en cas de grave maladie ou démission du chef de l’État, c'est le député Eric Ciotti (LR) qui affirme avoir saisi le procureur de la République pour violation du secret défense.

 

Dans son courrier, révélé dans Nice Matin puis transmis par ses services à l'AFP, le député des Alpes-Maritimes explique avoir saisi à deux reprises le ministre de la Défense, en vain, pour dénoncer la publication le 24 août dernier dans Le Monde d'un article sur un projet d'attaque, abandonné in extremis, en Syrie en août 2013. L'article de Fabrice Lhomme et Gérard Davet, auteurs depuis du livre « Un président ne devrait pas dire ça... », est illustré par la reproduction d'un schéma, estampillé « confidentiel défense », et présentant le déroulé temporel prévu de la frappe.

 

A LIRE. Projet de raid sur la Syrie en 2013 : l'Elysée a-t-il éventé un confidentiel-défense ?

 

« Il m'apparaît que la divulgation volontaire de documents et d'informations classées +confidentiel défense+ sont, dans les circonstances de l'espèce, de nature à constituer » le délit de violation du secret défense, relève le député de l'ultra-droite dans son courrier, daté de vendredi, au procureur de Paris.

 

Dans sa lettre, Eric Ciotti se fonde sur l'article 40 du code de procédure pénale, qui impose à tout responsable public de dénoncer au procureur tout délit dont il a connaissance. « Les divulgations en cause m'apparaissent d'une gravité extrême puisqu'elles concernent les intérêts supérieurs de la nation et mettent en péril la politique de défense ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku il y a 4 semaines

    heureusement le ridicule ne tue pas LUI... n'est ce pas M Ciotti ?

  • frk987 il y a 4 semaines

    Sont un peu lent à la détente à l'UMP, ils auraient dû porter plainte IMMEDIATEMENT.

  • jean-648 il y a 4 semaines

    Il a trouvé son nom sur la liste ???

  • janaliz il y a 4 semaines

    Ah ah ah ! Va-t-on s'en débarrasser très vite !