Assassinat de Kennedy : ce que l'on sait vraiment

le
1
Le président JFK peu avant son assassinat le 22 novembre 1963.
Le président JFK peu avant son assassinat le 22 novembre 1963.

22 novembre 1963 : le président américain est assassiné dans sa voiture officielle à Dallas, au Texas, un État conservateur qu'il tente de reconquérir en vue des prochaines élections. Frappé en pleine gloire, son décès traumatise une nation. Deux enquêtes officielles sont menées, la commission Warren, en 1964, puis celle de Stokes, en 1979, qui toutes deux tiennent pour valable la culpabilité de Lee Harvey Oswald dans le meurtre : il aurait tiré trois fois sur le président avec une carabine. Près de 400 000 livres ont été écrits et des dizaines de pistes ont été avancées sur l'attentat, certaines faisant état de complots contre le président Kennedy. Qui croire ? Cinquante ans plus tard, l'historien André Kaspi*, spécialiste des États-Unis, apporte son éclairage sur cette affaire. Le Point.fr : Pourquoi tant de mystères perdurent-ils autour de cet assassinat ? André Kaspi : Il faut bien se rendre compte qu'il n'existe finalement que peu de témoignages photo ou filmés, puisqu'en grande partie on dépend du film amateur de Zapruder, très important, mais incomplet. Deuxième incertitude, l'absence de procès, puisque le suspect Oswald est assassiné 48 heures après l'attentat. Et l'assassin du meurtrier décède d'un cancer en prison, sans avoir dit grand-chose à son propre procès. Troisième faiblesse, l'urgence dans laquelle la commission Warren a travaillé : elle a eu moins d'un an pour enquêter, et la CIA et le FBI...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le jeudi 21 nov 2013 à 14:43

    Ce que l'on sait vraiment, c'est que l'on sait absolument rien. Et on ne saura jamais rien.