Assassinat de JFK : VGE croit au complot

le
1
Assassinat de JFK : VGE croit au complot
Assassinat de JFK : VGE croit au complot

C'est « le plus beau souvenir » de sa vie. Dans Le Parisien Magazine de ce week-end, à l'occasion du cinquantenaire de la mort de JFK, Valéry Giscard d'Estaing plonge dans sa mémoire pour évoquer sa rencontre, en 1962, avec le président Kennedy. L'ancien président de la République est alors le ministre des Finances du général de Gaulle et se rend à la Maison Blanche pour régler la dette de guerre de la France envers les Etats-Unis. Reçu par JFK dans le salon Ovale, les deux hommes discutent économie, évoquent le risque d'inflation qui plane alors sur l'économie américaine. «Il me dit : Je sais que vous êtes très compétent, il faut que vous me conseilliez», se souvient avec délectation Valérie Giscard d'Estaing.

VGE en revient plus fasciné encore, par l'homme et par le pays. Il repart également avec un petit souvenir, dérobé dans le bureau du président. «J'en profite pour mettre la main, discrètement, sur la petite boîte d'allumettes estampillée Maison Blanche que j'avais repérée en prenant place dans le salon», avoue-t-il.

L'ancien président français confie également son point de vue sur l'assassinat de JFK. En mai 1976, treize ans après le drame de Dallas, il rencontre dans le cadre de son mandat de chef de l'Etat son homologue américain, Gerald Ford, qui fut l'un des membres de la Commission Warren, chargée de faire la lumière sur l'assassinat de Kennedy. Le président américain lui confie être arrivé à la conclusion que l'assassinat avait été «préparé». «Il y a eu complot. Mais nous n'avons pas été capables d'identifier quelle organisation l'avait commandité», lui aurait-il affirmé. Une opinion que Valérie Giscard d'Estaing déclare «partager» : «J'en ai acquis la certitude quand, trois ans après cette entrevue, j'ai abordé cette question avec un entrepreneur pétrolier très important de la Nouvelle-Orléans avec qui je chassais en Ecosse. Naïvement, je lui ai ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le vendredi 22 nov 2013 à 12:42

    Assassiné par un complot de banksters.