Assassinat de Boris Nemtsov : Poutine promet de tout faire pour châtier les coupables

le
15
Assassinat de Boris Nemtsov : Poutine promet de tout faire pour châtier les coupables
Assassinat de Boris Nemtsov : Poutine promet de tout faire pour châtier les coupables

La mort de l'opposant russe Boris Nemtsov, assassiné vendredi soir en plein centre de Moscou (Russie), suscite de nombreuses réactions. Ancien vice-Premier ministre de l'ex-président Boris Eltsine (1990-1999), l'homme de 55 ans avait prévu d'organiser une manifestation, dimanche, contre le pouvoir du président Vladimir Poutine et l'implication de la Russie dans le conflit ukrainien. D'abord annulé, le rassemblement sera finalement transformé en une marche à la mémoire de l'emblématique figure de l'opposition. Les autorités moscovites ont même donné leur accord, si le maximum de 50 000 participants est respecté.

Trois heures à peine avant sa mort, Boris Nemtsov avait donné une interview à Ekho Moskvy, une radio de Moscou. Il avait alors appelé la population à manifester dans un discours enflammé sur l'Ukraine et le président Poutine, signant là son testament politique. Pendant 45 minutes, la voix grave, le ton sérieux, l'opposant avait présenté ses propositions pour «changer la Russie». Selon l'agence Reuters, Boris Nemtsov travaillait ces derniers jours à l'élaboration d'un rapport sur l'implication de forces militaires russes en Ukraine, que le Kremlin, la présidence russe, dément régulièrement.

Poutine promet de tout faire pour châtier les coupables. Le président Vladimir Poutine a promis samedi de tout faire pour châtier les assassins de l'opposant Boris Nemtsov, dont le meurtre a choqué les dirigeants occidentaux et l'opposition en Russie, les alliés du Kremlin dénonçant une «provocation» visant à «déstabiliser le pays». «Tout sera fait pour que les organisateurs et exécutants de ce crime lâche et cynique reçoivent le châtiment qu'ils méritent», a affirmé Vladimir Poutine dans un message de condoléances adressé à la mère de Nemtsov.

Hollande dénonce un «odieux assassinat». Depuis la France, le président de la République estime ce samedi que la mort de Boris Nemtsov est un «odieux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le samedi 28 fév 2015 à 19:19

    Pourquoi 4?

  • jean-648 le samedi 28 fév 2015 à 17:50

    Je comprends qu'il a une grande popularité. Celui qui dit je suis contre Poutine il a droit à 4 balles.

  • M8252219 le samedi 28 fév 2015 à 16:12

    Depuis un certain temps ce n'est pas la Russie qui est envahie,mais l'Ukraine avec l'aide des Russes qui ont déjà annexé la Crimée et que c'est un opposant à cette politique expansionniste qui est assassiné "on" peux toujours nier l'évidence,ça n'est pas un signe d'intelligence delaport4

  • M940878 le samedi 28 fév 2015 à 14:39

    qu'il s'occupe de son pays ce glandu

  • mucius le samedi 28 fév 2015 à 12:50

    Les enquêteurs russes vont porter leurs investigations du côté d'un "coup monté" des ONG en vue d'aboutir à un nettoyage de celles-ci par leur chef Poutine sous les yeux du peuple russe complaisant qui adore son chef!.

  • mucius le samedi 28 fév 2015 à 12:47

    Le Point : "L'assassinat de l'opposant russe et ancien vice-Premier ministre Boris Nemtsov en plein centre de Moscou a été "minutieusement planifié", ont estimé samedi les enquêteurs russes. " Le crédit des enquêteurs russes, que vaut-il? Est-il utile de relever leurs propos?

  • mucius le samedi 28 fév 2015 à 12:19

    La vraie nature de la Russie et son dictateur dans cet assassinat. Des brutes dont il faut se protéger avec les missiles les + sophistiqués. Nous devons donc réduire les dépenses sociales et augmenter les dépenses militaires pour s'équiper de toute urgence.

  • M2931816 le samedi 28 fév 2015 à 11:55

    Mon dernier post était sans doute fort dérangeant .....censuré ,disparu ! comme quoi la vérité ne doit surtout pas etre dite;notre espace de liberté se restraint à vue d'oeil.

  • M363422 le samedi 28 fév 2015 à 11:46

    Censuré? Remis. Un de plus et pas des moindres dans une liste déjà longue d'opposants assassinés. Il ne fait pas bon dans la Russie de Poutine d'être journalistes ou opposant politique. Quand on ne peut museler la presse ou la radio, quand les sanctions financières,les fausses accusations,et les procéés truqués ne suffisent plus, reste alors l'assassinat.

  • M363422 le samedi 28 fév 2015 à 11:44

    Il faut aussi rappeler que la Russie fait partie du Conseil de l'Europe où elle a été sanctionnée. Ses droits de vote ont été suspendus et ses 18 parlementaires ne sont plus représentés dans les différentes instances.Cela suite à l'annexion de la Crimée et à son comportement en Ukraine. Ces sanctions ont été prolongées jusqu'en Avril. Il y a de nombreuses requêtes la concernant devant la CEDH