Assange sera bientôt interrogé, promet le président équatorien

le
0
    QUITO, 20 janvier (Reuters) - Les autorités équatoriennes 
vont interroger Julian Assange dans les jours qui viennent à la 
demande de la justice suédoise, a promis mercredi le président 
Rafael Correa. 
    Recherché en Suède pour une affaire de viol, le fondateur de 
WikiLeaks à l'origine de la divulgation de centaines de milliers 
de documents militaires et diplomatiques, a trouvé refuge il y a 
trois ans à l'ambassade équatorienne de Londres. L'Australien 
âgé de 44 ans craint d'être à terme extradé vers les Etats-Unis 
où il est poursuivi pour espionnage. 
    Après six mois de négociations, Stockholm et Quito ont 
conclu en décembre un accord autorisant la justice suédoise à 
l'interroger.   
    Parlant de "manque de respect", le ministre équatorien des 
Affaires étrangères, Ricardo Patino, a regretté que les 
enquêteurs aient envoyé un questionnaire raturé à la main. Une 
nouvelle version a été demandée afin que l'affaire puisse suivre 
son cours, a-t-il ajouté.   
 
 (Alexandra Valencia, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant