Assange promet des révélations de WikiLeaks sur les élections US

le
1
    * Les révélations auront lieu avant l'élection du 8 novembre 
    * Elles porteront sur le processus électoral 
    * Mais aussi sur les armes, le pétrole et sur Google 
    * Julian Assange nie vouloir faire du tort à Hillary Clinton 
 
 (Actualisé avec précisions, citations, contexte) 
    par Andrea Shalal 
    BERLIN, 4 octobre (Reuters) - Le lanceur d'alerte Julian 
Assange a annoncé mardi que WikiLeaks, l'organisation qu'il a 
fondée en 2006, ferait d'ici à l'élection présidentielle du 8 
novembre aux Etats-Unis des révélations sur le processus 
électoral mais également sur les activités d'"organisations 
puissantes" dans différents pays. 
    Le journaliste et informaticien australien a précisé qu'il 
publierait environ un million de documents. Il dit ne pas 
vouloir nuire spécifiquement à Hillary Clinton, assurant que ses 
propos à ce sujet ont été déformés. 
    Lors d'une interview à Fox News réalisée par satellite au 
mois d'août, il avait déclaré que son organisation publierait 
des informations importantes liées à la campagne électorale de 
la candidate démocrate à la Maison blanche.  
    Julian Assange, qui est âgé de 45 ans, se trouve depuis 2012 
à l'intérieur de l'ambassade d'Equateur à Londres pour éviter 
d'être extradé vers la Suède, qui le soupçonne d'un viol commis 
en 2010. L'Australien dément ces accusations et dit craindre une 
deuxième extradition vers les Etats-Unis où une enquête pénale 
est en cours sur les activités de WikiLeaks. 
    Les documents qui vont être publiés concerneront la guerre, 
les armes, le pétrole, la surveillance de masse, le moteur de 
recherche Google  GOOGL.O  et l'élection américaine, a déclaré 
Julian Assange par vidéo lors d'un événement organisée à Berlin 
pour le 10e anniversaire de la fondation de WikiLeaks. 
    "Ce que va publier WikiLeaks avant la fin de l'année relève 
d'un moment très important sous plusieurs aspects; cela concerne 
trois puissantes organisations dans trois Etats différents ainsi 
que (...) le processus électoral aux Etats-Unis", a-t-il 
déclaré.     
     
    MAL COMPRIS 
    Les relations entre Julian Assange et Hillary Clinton sont 
tendues. Le journaliste accuse la candidate démocrate à la 
Maison blanche de diaboliser son organisation après une série de 
divulgations relatives au Comité national démocrate, l'organe de 
direction du Parti démocrate, avant la convention du parti qui 
s'est tenue au mois de juillet à Philadelphie. 
    Julian Assange estime que l'équipe de campagne d'Hillary 
Clinton a suggéré à tort qu'un accès aux données de WikiLeaks 
était susceptible d'exposer les utilisateurs à des virus. 
    Il a toutefois démenti mardi que la divulgation des 
prochains documents sur les élections aux Etats-Unis aient pour 
but de nuire à Clinton. Il estime avoir été mal compris. 
    "Mes propos ont été déformés, ainsi que les publications de 
WikiLeaks, (quand on a suggéré) que nous avions l'intention de 
nuire à Hillary Clinton ou que j'avais l'intention de nuire à 
Hillary Clinton ou que je n'aime pas Hillary Clinton. Tout cela 
est faux", a déclaré Julian Assange. 
    Il a également annoncé des changements dans le mode de 
fonctionnement et de financement de WikiLeaks, avec la création 
d'un statut de membre qui permettra de renforcer l'indépendance 
et le financement de l'ONG. Il a ajouté que l'organisation 
entendait développer le réseau d'une centaine de médias avec 
lesquels il collabore pour le moment. 
    "Nous allons avoir besoin d'une armée pour nous défendre de 
la pression qui commence déjà à monter", a déclaré le 
quadragénaire, en faisant référence à plusieurs procès en cours 
à son encontre et contre son organisation. 
    En 2010, WikiLeaks a diffusé plus de 90.000 documents 
secrets sur la campagne dirigée par les Etats-Unis en 
Afghanistan, suivis par près de 400.000 rapports de l'armée 
américaine détaillant ses opérations en Irak. Le site a 
également mis en ligne des millions de câbles diplomatiques dont 
les plus anciens remontent à 1973. Depuis sa fondation en 2006, 
WikiLeaks a diffusé dix millions de documents, soit 3.000 par 
jour. 
 
 (Tangi Salaün et Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 2 mois

    On sait déjà que Killary, alors Secrétaire d'Etat, avait voulu le faire "droner", donc tuer, en 2010.