Assange devrait quitter l'ambassade d'Équateur à Londres

le
0

(Actualisé avec déclaration avocat, contexte) LONDRES, 18 août (Reuters) - Le fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, a annoncé lundi qu'il allait "bientôt" quitter l'ambassade d'Équateur à Londres, où il est réfugié depuis juin 2012 pour échapper aux poursuites de la justice suédoise pour viol et agression sexuelle présumés. Il ne pourra quitter le bâtiment diplomatique qui l'abrite depuis deux ans que si le gouvernement britannique "lève le siège" de l'ambassade équatorienne, a précisé son porte-parole à la presse. La Grande-Bretagne a, à de nombreuses reprises, souligné son intention de faire appliquer la loi et de livrer Julian Assange à la justice suédoise. Le fondateur de WikiLeaks a toujours nié avoir commis les faits qui lui sont reprochés. Selon la chaîne de télévision britannique Sky News, Julian Assange entendrait sortir de la représentation diplomatique, où il a obtenu l'asile politique, en raison de la détérioration de son état de santé. "Je vais bientôt quitter l'ambassade (...) mais peut-être pas pour les raisons avancées (...) par Sky News", a déclaré à la presse le fondateur de WikiLeaks, sans autre précision. Interrogé sur sa santé, il a seulement dit que quiconque passerait deux ans enfermé dans un bâtiment sans pouvoir en sortir ni recevoir la lumière du soleil en serait affecté. Julian Assange pourrait aussi faire l'objet d'une demande d'extradition de la part des Etats-Unis pour répondre de la divulgation sur WikiLeaks de milliers de documents militaires et diplomatiques confidentiels piratés par le soldat américain Bradley Manning. (Kylie MacLellan; Tangi Salaün et Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant