Assad impute à la Turquie un rôle décisif dans la chute d'Idlib

le
1

BEYROUTH, 17 avril (Reuters) - Le président syrien Bachar al Assad estime que le soutien militaire et logistique apporté par la Turquie aux insurgés a joué un rôle décisif dans la conquête de la ville d'Idlib par une alliance de groupes islamistes à la fin du mois dernier. Idlib, ville de 100.000 habitants à quelques dizaines de kilomètres de la frontière turque dans le nord-ouest de la Syrie, n'est que la deuxième capitale provinciale après Rakka à tomber aux mains de la rébellion en quatre ans de guerre civile. ID:nL6N0WU0JE "Le principal facteur a été l'énorme soutien venu de Turquie: soutien logistique et militaire, et évidemment soutien financier venu d'Arabie saoudite et du Qatar", déclare le président syrien dans une interview au journal suédois Expressen publiée vendredi. Prié de commenter ces propos, le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Tanju Bilgic, a déclaré qu'ils "ne reflét(ai)ent pas la réalité". "Ce sont des allégations sans fondement du régime syrien qui ne doivent pas être prises au sérieux", a-t-il dit. La Turquie est un des pays les plus hostiles à Bachar al Assad, dont elle réclame le départ pour résoudre la crise syrienne. Depuis qu'Idlib est tombée aux mains des insurgés, et notamment du Front al Nosra affilié à Al Qaïda, la ville est la cible de bombardements incessants de l'armée gouvernementale. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), au moins 57 frappes y ont été recensées vendredi. Dix-sept barils d'explosifs ont notamment été largués sur Idlib par des hélicoptères, a déclaré l'OSDH, qui suit le conflit en s'appuyant sur un réseau d'informateurs sur le terrain. Le gouvernement n'a pu être contacté à ce propos. Selon l'OSDH, deux membres importants d'Al Qaïda, originaires du Golfe, ont été tués par les forces loyalistes dans le sud de la ville. (Tom Perry, avec Humeyra Pamuk à Istanbul et Ahmed Tolba au Caire; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le vendredi 17 avr 2015 à 15:00

    "Ce sont des allégations sans fondement du régime syrien qui ne doivent pas être prises au sérieux",Oui!! comme le génocide Arménien est sans fondement et ne doit pas être pris au sérieux....