Assad envoie des bombardiers sur les rebelles de Damas

le
0
Pour la première fois, le régime syrien a utilisé l'aviation dans la capitale. Le bombardement a suivi l'annonce de l'assassinat d'un général de l'armée de l'air en pleine ville, signe de la sophistication grandissante des insurgés.

Un avion de combat a largué quatre bombes sur le quartier de Jobar, dans l'est de Damas, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Jusqu'ici, le gouvernement n'avait utilisé que des hélicoptères armés de mitrailleuses. Cette étape supplémentaire dans la répression, rapportée par l'OSDH, a été franchie pratiquement au moment où la télévision d'État annonçait l'assassinat d'un général d'aviation. L'officier, Abdallah Mahmoud al-Khalidi était «l'un des meilleurs experts en aviation militaire» selon le communiqué officiel. Il a été «tué par balles alors qu'il sortait de sa voiture» dans le quartier de Roukneddine.

L'exécution a été revendiquée sur Facebook par l'Armée syrienne libre. Les combattants décrivent l...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant