Assad en déplacement dans une ville chrétienne pour Pâques

le
0

BEYROUTH (Reuters) - Le président syrien, Bachar al Assad, s'est rendu dimanche dans la ville chrétienne de Maaloula, reprise il y quelques jours aux rebelles, ont rapporté des médias officiels, l'une de ses rares apparitions récentes hors de la capitale, Damas.

Les troupes fidèles au régime, appuyées par des combattants du Hezbollah chiite libanais, ont repris lundi Maaloula, une localité située à une cinquantaine de kilomètres au nord de Damas.

Il s'agit de la dernière prise en date pour l'armée gouvernementale dans la région des montagnes de Kalamoun, proche de la frontière libanaise.

Lors de son déplacement dimanche, Bachar al Assad a visité le monastère grec-orthodoxe de Mar Sarkis, fondé au quatrième siècle, pour y constater les dégâts causés, selon l'agence de presse officielle Sana, par "des terroristes", le terme généralement employé par les médias officiels pour parler des rebelles.

Sana ajoute que le président s'est aussi rendu au monastère de Mar Takla.

Des combattants islamistes, se réclamant pour certains du Front al Nosra, lié à Al Qaïda, avaient pris une partie de la ville en décembre et y avaient retenus plusieurs religieuses, qu'ils ont libérées en mars dans le cadre d'un échange de prisonniers.

Des photos publiées sur le site internet de Sana montrent Bachar al Assad saluant des membres du clergé et examinant des antiquités.

Le régime présente le président comme le meilleur rempart possible pour les minorités du pays face à une rébellion dominée par des musulmans sunnites au sein desquels les islamistes radicaux ont acquis un rôle de premier plan.

Bachar al Assad lui-même appartient à la minorité alaouite, une branche de l'islam chiite.

(Alexander Dziadosz; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant