Assad : «Des contacts mais pas de coopération» avec les services français

le , mis à jour à 08:34
1
Assad : «Des contacts mais pas de coopération» avec les services français
Assad : «Des contacts mais pas de coopération» avec les services français

Une interview très attendue. France 2 diffuse ce lundi soir dans son journal de 20 heures un entretien entre Bachar al-Assad et David Pujadas, enregistré depuis la capitale syrienne. Ce lundi matin, un première extrait, dans lequel il est question des relations entre la France et la Syrie, a été dévoilé.

Interrogé par le présentateur sur le groupe Etat islamique, ennemi commun des deux pays, Bachar al-Assad assure qu'«il y a des contacts mais il n'y a pas de coopération» entre la France et la Syrie. «Nous avons rencontré certains responsables de vos services de renseignement», précise-t-il ensuite.  

Des échanges d'informations entre les deux pays, relance David Pujadas ? «Pas du tout, répond le chef de l'Etat syrien. Ils sont venus en Syrie, nous ne sommes pas allés en France. Ils sont peut-être venus pour échanger mais quand vous voulez ce type de collaboration, il faut de la bonne volonté des deux côtés. Nous les aidons, il nous aident en retour». 

Et Bachar al-Assad d'être plus cinglant : «En réalité, tout cela dépend de la politique du gouvernement français. Il faudrait les aider alors qu'ils soutiennent les terroristes qui tuent nos concitoyens ?».

VIDEO. Assad : «Des contacts mais pas de coopération» avec les services français  

Fin février, des députés français avaient fait parler d'eux en effectuant un voyage en Syrie pour relancer les relations franco-syriennes. Certains d'entre eux avaient même rencontré Bachar al-Assad. Ce voyage parlementaire a été condamné par François Hollande, qui a regretté «une rencontre entre des parlementaires français qui ne sont mandatés que par eux-mêmes et un dictateur qui est à l'origine d'une des plus graves guerres civiles de ces dernières années, qui a fait 200 000 morts».

VIDEO. Hollande «condamne» la rencontre des parlementaires français avec le «dictateur» Assad

Un an après le déclenchement de la guerre civile en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2687570 le lundi 20 avr 2015 à 09:14

    Et la tienne, poireau ?