ASR - Racing 92 : Bonne opération pour les Franciliens

le
0

Dans un match engagé, le Racing 92 a battu La Rochelle (30-14). Les Franciliens ont inscrit trois essais et n'ont jamais vraiment été inquiétés pas des Rochelais trop indisciplinés. Avec cette victoire à l'extérieur, la septième de la saison, les Racingmen réalisent une bonne opération en vue d'un barrage à domicile en phase finale.

Le debrief

Les Franciliens n’ont pas mis longtemps à rentrer dans leur partie. Dès la 6eme minute, les Rochelais ont été cueillis à froid. Henry Chavancy a déchiré le rideau de l’ASR pour servir Juan Imhoff, arrivant à toute vitesse. Bien servi par son coéquipier, l’ailier argentin n'a plus eu qu’à aplatir. Les Racingmen ont surfé sur cette vague pour inscrire trois nouveaux points signés Maxime Javaux. Trop pénalisés par la suite, les Racingmen ont donné plusieurs occasions aux Maritimes. Les joueurs de Patrice Collazo sont peu à peu revenus au score par la botte de Zack Holmes. L’ouvreur australien a inscrit trois pénalités pour permettre aux siens de revenir à un point. Frayeur tout de même ensuite pour les locaux après un quart d’heure, Xavier Chauveau est allé marquer un essai. Mais l’arbitre ne l’a pas accordé pour un manque de contrôle du ballon. Néanmoins, toujours dans un réalisme diabolique, les Ciel et Blanc ont repris leur marche en avant. Après une pénalité de Javaux, Juan Imhoff a signé son doublé. Henry Chavancy a tapé un coup de pied à suivre dont s’est saisi l’ailier des Pumas pour aplatir dans l’en-but rochelais. A la mi-temps, les Racingmen menaient au pragmatisme face à des locaux peu tranchants (20-9). Les Rochelais ont dû entendre parler du pays dans les vestiaires et avaient donc la ferme intention de revenir dans ce match. Ils ont monopolisé le ballon pour s’approcher de la ligne d’en-but. Après une touche, un maul pénétrant est amorcé et Hikairo Forbes a semblé aplatir pour l’arbitre. Dans la confusion générale, M. Charabas accorde tout de même l’essai malgré les protestations franciliennes. Depuis le début du match, les Racingmen ont souvent été sanctionnés pour des plaquages hauts. Le énième de Juan Imhoff à la 53eme minute était la goutte qui a fait déborder le vase. L’arbitre le sanctionna pour l’accumulation de son équipe dans ce type de fautes. Bis repetita dans la minute suivante mais du côté Rochelais. Kini Murimurivalu a chargé Chauveau avec l’avant-bras en avant et a écopé d’un carton jaune. Tandis que le Racing 92 a su prendre les points pour rajouter une pénalité, les Rochelais ont voulu aller en touche. Un choix non payant puisque les Maritimes ont été sanctionnés sur un écran après le lancement de jeu. Patrice Collazo - qui avait demandé à ses joueurs de prendre les points - s'est montré particulièrement mécontent. Une décision fatale aux locaux. Les visiteurs ont parfaitement géré la fin de match en occupant le terrain et en marquant un nouvel essai, cette fois en contre signé Brice Dulin après un bon travail de Marc Andreu sur son aile. Avec cette victoire (30-14), le Racing 92 fait une très bonne opération. Les Ciel et Blanc seront assurés d’un barrage à domicile en cas de défaite de Toulouse ce dimanche face à Clermont. La Rochelle dit adieu à ses chances de septième place qualificative pour la Champions Cup.

Le joueur qui a crevé l’écran

IMHOFF a été très bon sur la pelouse de Marcel-Deflandre. L’ailier du Racing 92 a été dans tous les bons coups de son équipe. Il a marqué d’ailleurs deux des trois essais des Franciliens. L’international argentin a été un véritable poison pour la défense rochelaise.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« Nous étions venus ici pour gagner et pour espérer un barrage à domicile. Nous sommes tombés sur une belle équipe de La Rochelle qui n’a pas lâché le morceau facilement. Nous aurions aimé remporter le match avec le bonus offensif, ce n’est pas le cas mais c’est déjà pas mal » (Dimitri Szarzewski - Racing 92, au micro de Canal+ Sport)

La stat dont on se souviendra

7. Comme le nombre de victoires à l’extérieur du Racing 92 cette saison.

Les joueurs à la loupe

La Rochelle EATON a été précieux en touche. ATONIO s’est distingué en conquête mais aussi dans le jeu courant avec de belles charges. FORBES a été bon dans les lancers en touche et a marqué l’essai de l’espoir pour l’ASR. Enfin, AUDY n’a pas toujours fait les bons choix. Racing 92 CHAVANCY a été bon dans le jeu, franchissant à plusieurs reprises et donnant un ballon d’essai à Imhoff. ANDREU avait du feu dans les jambes et a été bon sur son aile. DULIN a été précieux à l’arrière et a même marqué un essai en fin de match. CHAUVEAU a bien mené le jeu de son équipe. CHARTERIS a encore dominé dans les airs mais a aussi été bon dans le jeu au sol.

La feuille de match

TOP 14 (25EME JOURNEE) / LA ROCHELLE – RACING 92 : 14-30 Stade Marcel-Deflandre (15 000 spectateurs environ) Temps sec - Pelouse correcte Arbitre : M. Charabas Essais : Forbes (46eme) pour La Rochelle – Imhoff (6eme et 37eme) et Dulin (77eme) pour Racing 92 Transformations : Javaux (6eme et 37eme) et Dulin (77eme) pour Racing 92 Pénalités : Holmes (14eme, 25eme et 29eme), pour La Rochelle – Javaux (12eme, 32eme et 58eme) pour Racing 92 Drops : Aucun Carton jaune : Murimurivalu (57eme) et Amosa (80eme) pour La Rochelle – Imhoff (53eme) pour Racing 92 Cartons rouges : Aucun La Rochelle Lacroix - Ratini, Aguillon, Hingano, Alofa Alofa - (o) Holmes, (m) Audy - Meron, Gourdon, Graham - Cedaro, Lagrange - Atonio, Forbes, Corbel. Entraîneur : P.Collazo Racing 92 Dulin, Imhoff, Andreu, Chavancy, Vulivuli, Javaux (o), Chaveau (m), Le Roux, Claasen, Barba, Carizza, Charteris, Tameifuna, Szarzewski, Ben Arous. Entraîneur : L.Travers et L.Labit
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant