Aspire, l'académie qatarienne qui a les crocs

le
0
Aspire, l'académie qatarienne qui a les crocs
Aspire, l'académie qatarienne qui a les crocs

Les Qatariens ne lâchent pas l'affaire : pour disposer d'une équipe nationale compétitive en 2022, ils continuent de former en masse des jeunes talents du pays et d'ailleurs, dont les meilleurs sont ensuite envoyés en Europe, via une sorte de stage à l'étranger dans des clubs partenaires : Eupen en Belgique depuis 2012, et désormais Linz en Autriche et Leonesa en Espagne depuis cette année. Explications.

Jusqu'à preuve du contraire, la Coupe du monde 2022 a toujours bien lieu au Qatar. Avec, donc, un pays hôte qui va essayer d'assurer un minimum à domicile, malgré sa très faible expérience des compétitions internationales. Ses dernières prestations lors de la Coupe d'Asie 2015 (3 matchs, 3 défaites) n'incitent pas vraiment à l'optimisme. Malgré les moyens considérables dont la Fédération nationale dispose et une incontestable envie de s'inviter à la table des grands, force est de reconnaître qu'on ne devient pas une grande nation de football du jour au lendemain, surtout quand le réservoir de joueurs est très modeste. Quelque part, c'est rassurant. Mais toujours est-il que le petit pays du Golfe ne lâche pas l'affaire et semble bien décidé à mettre le paquet pour finir par s'incruster dans le milieu du sport en général et du football en particulier. Un univers qui paraît le fasciner, sans qu'on arrive à savoir si c'est d'abord par passion ou surtout par sens du business. Un peu des deux disons Et si les investissements consentis, notamment avec le rachat du PSG ou le sponsoring de gros clubs européens sont la partie visible de l'iceberg, la stratégie d'implantation qatarienne dans le ballon rond est en réalité bien plus vaste et s'inscrit sur le long terme, via son programme Aspire.

Plus de 2 millions de jeunes testés


Aspire, c'est donc un projet piloté étroitement par le gouvernement du pays et qui a vu le jour il y a une grosse dizaine d'années, avec pour ambition de former les futurs stars du football et de les estampiller " made by Qatar ". Les jeunes Qatariens sont concernés bien sûr, mais pas seulement : l'Aspire Academy essaime sur trois continents – l'Asie, l'Amérique du Sud et l'Afrique – pour prospecter les meilleurs talents et leur offrir la possibilité de jouir de la meilleure formation possible, que ce soit du point de vue des installations ou des formateurs recrutés pour l'occasion. C'est le projet intitulé " Aspire Football Dreams " : plus de deux millions de gamins auraient déjà été testés, surtout en Afrique, avec pour les meilleurs un accès et une bourse pour intégrer l'une des académies Aspire, notamment au Qatar (l'Aspire Zone, complexe sportif XXL de 250 ha). " C'est d'abord un grand projet humanitaire, estime très sérieusement Florian Taulemesse, joueur français évoluant dans le club satellite d'Eupen en Belgique. Les meilleurs éléments sont recrutés,…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant