ASML bat le consensus au 2e trimestre

le
0
ASML DÉPASSE LES ATTENTES AU 2E TRIMESTRE
ASML DÉPASSE LES ATTENTES AU 2E TRIMESTRE

AMSTERDAM (Reuters) - ASML, le numéro un mondial des équipements de production de semi-conducteurs, a publié mercredi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et évoqué des perspectives solides jusqu'en 2013 grâce à la vigueur de la demande pour des produits tels que les tablettes informatiques et les smartphones.

Le spécialiste néerlandais des machines de gravure des semi-conducteurs, considéré comme un baromètre de la santé de l'ensemble du secteur des hautes technologies, a dit s'attendre à une stabilité de ses ventes au second semestre et son directeur financier, Peter Wennink, a ajouté que "2013 ne s'annonce pas mal".

Au deuxième trimestre, ASML a enregistré un bénéfice net de 292 millions d'euros, supérieur aux 283 millions d'euros anticipés par les analystes.

Ses ventes sont ressorties à 1,228 milliard d'euros sur le trimestre, conformément aux attentes.

A la Bourse d'Amsterdam, l'action ASML progressait de 1,18% à 41,91 euros vers 9h30 GMT, alors que l'indice Stoxx européen des valeurs technologiques était pratiquement stable.

Le directeur général du groupe, Eric Meurice, a dit prévoir pour les six derniers mois de l'année un chiffre d'affaires de 2,2 à 2,4 milliards d'euros.

ASML a parallèlement dit poursuivre les discussions avec certains de ses clients sur le financement de ses activités de recherche et développement (R&D), sans plus de précisions.

Au début du mois, le géant américain Intel a annoncé son intention d'investir dans la R&D d'ASML et de prendre jusqu'à 15% du capital de celui-ci, afin de lui assurer les moyens d'accélérer le lancement de la prochaine génération de puces.

ASML pourrait conclure au cours des semaines à venir des accords similaires avec le taïwanais TSMC et le sud-coréen Samsung Electronics, ses deux autres gros clients, ouvrant au total jusqu'à un quart de son capital à ses partenaires industriels.

Si les discussions avec Samsung et TSMC n'aboutissent pas, l'offre sera soumise à de plus petits clients, comme SK Hynix et Micron Technology, estiment des analystes.

Sara Webb, Marc Angrand pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant