ASK : forte réduction des pertes au premier semestre

le
0

(AOF) - ASK a essuyé une perte nette de 2,99 millions d’euros au premier semestre, fortement réduite par rapport à l’année dernière sur la même période où elle s’était élevée à 6,8 millions d’euros. L’Ebitda a suivi la même tendance, passant de -3 millions à -762 000 euros. Dans le même temps, le chiffre d’affaires consolidé du spécialiste des solutions sans-contact sécurisées destinées aux marchés de l’identité et du transport a reculé de 5% à 16,8 millions d’euros.

" Notre performance économique témoigne des effets de la transformation industrielle d'ASK menée en 2015 et poursuivie sur le 1er trimestre de cette année ", a commenté Julien Zuccarelli, Directeur général d'ASK.

" La concentration de nos moyens industriels internes sur les produits Passeports et Cartes duales a simplifié notre organisation, tandis que l'externalisation des produits d'entrée de gamme est désormais pleinement opérationnelle. Malgré des mois de janvier et février impactés par le déménagement de notre usine française, les marges sur coûts directs ont significativement progressé sur toutes nos lignes de produits. Au-delà de cette performance industrielle, la nette amélioration de nos résultats reflète la très forte réduction de nos charges fixes ", a-t-il expliqué par ailleurs.

Evoquant ses perspectives, le spécialiste des solutions sans-contact sécurisées destinées aux marchés de l'identité et du transport souligne que le plan de transformation donnera son plein effet au second semestre, tant sur le plan de la réduction des coûts fixes qu'au niveau de l'amélioration des marges sur coûts directs.

Il ajoute que les efforts fournis vont permettre de réaliser les économies visées de l'ordre de 3 millions d'euros en année pleine. Les baisses constatées au premier semestre 2016 confirment pleinement cet objectif.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant