Asie-Pacifique : 25% des hommes admettent avoir déjà commis un viol

le
0
Pour la première fois, l'ONU a interrogé des milliers d'hommes de la zone Asie-Pacifique sur leurs rapports avec les femmes. Les résultats sont édifiants.

C'est une enquête inédite par son ampleur et sa méthodologie. Les enquêteurs de l'ONU ont parcouru le Bangladesh, le Cambodge, la Chine, l'Indonésie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et le Sri Lanka pour déterminer l'ampleur de la pratique du viol dans ces régions du monde. Mais plutôt que d'interroger les victimes, les chercheurs se sont longuement entretenus avec 10.000 hommes âgés de 18 à 49 ans.

Pour limiter les dénégations, les enquêteurs ne leur ont pas demandé frontalement s'ils avaient déjà violé quelqu'un, mais s'ils avaient «déjà forcé une femme à avoir des rapports sexuels», ou s'ils avaient déjà eu des rapports avec une femme trop ivre ou droguée pour dire si elle était consentante. Ces définitions du viol, utilisées sans prononcer le mot tabou, ont livré des résultats stupéfiants.

25% d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant