ASCO 2015 : trois biotechs françaises en première ligne contre le cancer

le , mis à jour le
2
Plus de 500 sociétés, grands groupes pharmaceutiques ou start-up d'innovation médicale étaient présentes au congrès annuel de l'American Society of oncology. (© ASCO)
Plus de 500 sociétés, grands groupes pharmaceutiques ou start-up d'innovation médicale étaient présentes au congrès annuel de l'American Society of oncology. (© ASCO)

Du 29 mai au 2 juin, à Chicago, s’est tenu le congrès annuel de l’American Society of Oncology, l’ASCO. Chercheurs, médecins, dirigeants du secteur biopharmaceutique, analystes financiers : ils sont des milliers à venir chaque année à ce congrès, découvrir les dernières avancées des thérapies anticancéreuses les plus prometteuses. Plus de 500 sociétés, grands groupes pharmaceutiques ou start-up d’innovation médicale, étaient présentes. Parmi elles, quelques biotechs françaises.

Les big pharmas américaines ont naturellement retenu l’attention. Plus particulièrement celles qui sont présentes dans le champ des «inhibiteurs de points de contrôle immunitaires» (IPCI). Il s’agit d’une nouvelle génération de médicaments, issue de la recherche en immunologie. Ils agissent sur certains récepteurs des cellules du système immunitaire, dont le rôle est de limiter la réponse immunitaire. Leur objectif : lever les «freins» du système immunitaire, et doper la capacité de ces cellules à détruire les tumeurs.

Bloc "A lire aussi"

BristolMyersSquibb (BMS) est, avec son compatriote Merck, le pionnier dans cette aire de la recherche. Son médicament Opdivo a démontré des résultats cliniques très impressionnants pour traiter certains cancers du poumon. Il a été approuvé fin 2014 dans une indication très spécifique mais compte déposer

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • landerna le vendredi 12 juin 2015 à 16:30

    encore c quoi ce truc

  • Mig737 le samedi 6 juin 2015 à 14:21

    Nano pour l'ASCO oui mais Visiomed n'a rien à voir avec l'Oncologie. Sinon, oui je pense aussi qu'ils mettent en avant ce qui les intéresse et ce papier a déjà été diffusé il n'y a pas longtemps!