Ascenseurs : les accidents en baisse de 86% depuis ces cinq dernières années

le
1
boumen&japet/shutterstock.com
boumen&japet/shutterstock.com

(Relaxnews) - Au cours de ces cinq dernières années, à fin 2012, le nombre d'accidents graves et mortels d'usagers des ascenseurs a reculé de 86%, indique un bilan de la Fédération des ascenseurs lundi 18 février. Alors que la loi de mise en sécurité des ascenseurs s'achemine vers sa deuxième échéance, les accidents ont reculé de 4% entre 2011 et 2012.

Aujourd'hui, les accidents d'ascenseurs surviennent suite à trois causes principales : les chutes dues à un défaut de précision d'arrêt (38%), les chocs lors de la fermeture des portes de la cabine (25%) et les arrêts brusques en cabine (15%).

Plus de la moitié des accidents met en cause des usagers âgés de 18 à 59 ans (57%). Les séniors ne sont plus "que" 35% à avoir été victimes, alors qu'ils étaient concernés dans plus de 40% des accidents il y a trois ans.

"On recense aujourd'hui moitié moins d'accidents liés au décalage de seuil qu'en 2008, alors que nous ne sommes qu'à 60% d'avancement des travaux de la deuxième tranche", ajoute la Fédération des ascenseurs dans son bilan annuel.

L'ensemble du parc des ascenseurs français est soumis à la loi de mise en sécurité, qui échelonne les travaux sur trois échéances, à partir de 17 risques majeurs identifiés par le spécialiste de la normalisation, l'Afnor. Après la première date, à fin décembre 2010 qui concernait les travaux les plus urgents, les propriétaires ont jusqu'à juillet 2013 pour effectuer la mise aux normes ou les réparations. La dernière échéance prévue par la loi a été fixée à juillet 2018.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paumont1 le lundi 18 fév 2013 à 18:49

    les français ne meurent majoritairement pas dans les ascenseurs, mais la politique de sécurisation de ces derniers leur coûte très cher, n'y a-t-il pas des investissements plus nécessaires.