AS MONACO.  Kylian Mbappé : « cette saison, je ne vais rien lâcher »

le , mis à jour à 07:14
0
AS MONACO.  Kylian Mbappé : « cette saison, je ne vais rien lâcher »
AS MONACO.  Kylian Mbappé : « cette saison, je ne vais rien lâcher »

À peine couronné en Allemagne champion d'Europe des moins de 19 ans, Kylian Mbappé est déjà tourné vers ses nouveaux objectifs. A 17 ans, le jeune homme originaire de Bondy (Seine-Saint-Denis) veut poursuivre sur sa lancée. Entretien avec la jeune pépite (17 ans) de l'AS Monaco, sur laquelle le club de la principauté ne pourra pas compter pour le 3 e tour préliminaire de Ligue des champions en Turquie face à Fenerbahçe.

 

Quels souvenirs gardez-vous de cet Euro ?

KYLIAN MBAPPÉ. C'était incroyable ! On a vraiment réalisé quelque chose de fort. Maintenant, pour moi, c'est déjà du passé... Il ne faut pas s'arrêter à ce titre.

 

A l'inverse de certains de vos coéquipiers, vous avez célébré votre sacre avec une certaine pudeur. Pourquoi ?

​​​​​​​Toute ma joie, je l'ai intériorisée. Au fond, j'étais heureux, mais j'estimais que ce n'était pas la peine de crier mon bonheur sur tous les toits. En plus, dans ces moments-là, il faut savoir respecter l'adversaire.

 

Un geste qui a marqué, c'est ce coup du sombrero assez fou que vous réussissez en fin de match contre l'Italie...

Sur le coup, je n'ai pas réfléchi à ce que je faisais (rires)... Donc ce geste, je ne peux pas vraiment l'expliquer, parce que je suis un joueur d'instinct. J'ai toujours été comme ça.

 

Pour votre génération couronnée en Allemagne, le plus dur commence. Parvenez-vous à gérer toutes les sollicitations ?

Oui, je pense. Après, je ne suis pas trop concerné par tout ça, car il y a ma famille. D'ailleurs, mes parents et mon club (NDLR : l'AS Monaco) m'ont très bien préparé à tout ce qui m'arrive. Et puis comme le répète souvent mon père (Wilfried), je ne suis pas sorti d'un chapeau (rires). Quelque part, il y a une forme d'anticipation.

 

Avez-vous la sensation qu'il peut y avoir un risque de se brûler les ailes après un tel début de carrière ?

Non, pour moi, il n'y a aucun risque. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant