Arthuis : «Il faut un parti centriste indépendant»

le
0
INTERVIEW - Jean Arthuis, à la tête de l'Alliance centriste, préside la commission des finances du Sénat.

LE FIGARO. - Quel rôle entend jouer votre parti, l'Alliance centriste, dans la recomposition du centre ?

Jean ARTHUIS. - Nous voulons être le catalyseur du rassemblement des centres. Les membres de l'Alliance centriste sont des élus et des militants qui n'ont pas voulu rallier l'UMP en 2002 ni rejoindre le Nouveau Centre en 2007, ou qui ont pris congé du MoDem en 2008. L'article premier de nos statuts prévoit que l'Alliance se fonde dans la famille centriste dès sa reconstitution. Nous sommes attachés à un parti indépendant. Aujourd'hui, les centristes sont dispersés, et ont pu mesurer leur poids politique dérisoire à l'occasion du remaniement, qui fait apparaître une forte concentration de l'ADN RPR. C'est un électrochoc pour les centristes.

Qui serait le meilleur porte-drapeau du centre en 2012 ?

Il faut d'abord faire taire les ego et que nous travaillions ensemble le fond, c'est-à-dire le projet. Nous devons combattre toute forme d'injustice fiscale et sociale.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant