Artemis a pris 30% du capital de Courrèges-source

le
0

PARIS, 15 octobre (Reuters) - Artemis, holding de la famille Pinault qui contrôle le groupe Kering PRTP.PA , a pris une participation de 30% au capital de la maison Courrèges, a déclaré à Reuters une source proche du dossier. "Artemis a fait cet investissement il y a quelques temps", a déclaré cette source, sans plus de précision, confirmant une information du Women's Wear Daily. Les dirigeants et propriétaires de l'emblématique griffe française des années 1960 et 1970 avaient déclaré à Reuters en mai qu'ils étaient prêts à ouvrir le capital de l'entreprise afin d'accélérer son développement et changer de dimension. ID:nL5N0Y635T Jacques Bungert et Frédéric Torloting avaient alors évoqué une opération portant sur une vingtaine de millions d'euros qui leur permettrait de conserver le contrôle de la société. Artemis s'est refusé à tout commentaire tandis que personne n'était joignable dans l'immédiat auprès de Courrèges pour commenter cette information. Après avoir fait l'objet d'un vaste plan de reconstruction, passant par la rénovation de son usine historique de Pau (Pyrénées-Atlantiques) et la reconstitution de son réseau de distribution (environ 250 points de vente dans une vingtaine de pays), la marque veut passer à la vitesse supérieure. Grâce à l'apport d'argent frais, elle entend accélérer la cadence et ouvrir des boutiques à New York, Tokyo, Londres, Séoul et Madrid, notamment, d'ici trois à cinq ans. Elle détient aujourd'hui deux magasins à Paris et un à Luxembourg. Après avoir recruté deux jeunes stylistes au printemps dernier, la marque a fait son retour sur les podiums lors de la dernière "fashion week" parisienne. Son chiffre d'affaires avoisinerait les 20 millions d'euros et l'entreprise, déficitaire, ne devrait pas dégager de bénéfice à court terme. Pour conquérir des cibles plus jeunes, Courrèges a élargi sa gamme de prix, avec des robes débutant à 800 euros et compte proposer des produits plus accessibles comme des jupes à 450 euros. Les dirigeants misent aussi sur l'essor des accessoires - notamment des lunettes - et des parfums pour doper la croissance. (Pascale Denis, édité par Matthieu Protard)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant