Arsenal subit le chant des Cygnes

le
0
Arsenal subit le chant des Cygnes
Arsenal subit le chant des Cygnes

Après avoir ouvert le score, Arsenal s'est incliné face à Swansea (1-2), 16e de Premier League. En manque de talents, les Gunners peuvent faire une croix définitive sur le titre.

Arsenal 1-2 Swansea

Buts : Campbell (15e) pour Arsenal // Routledge (33e) et Williams (75e) pour Swansea

Dix matchs, toutes compétitions confondues. Près de deux mois. Voilà dix rencontres, dont sept de Premier League, qu'Oliver Giroud n'a plus marqué. Bien sûr, il serait bien facile d'expliquer le retard d'Arsenal sur la première place par les performances du Français. Mais en voyant ces statistiques, on ne peut s'empêcher de repenser aux paroles de Thierry Henry en début de saison, qui pointait l'absence d'un attaquant de classe mondiale chez les Gunners si ceux-ci voulaient croire au titre. Une nouvelle fois, Giroud n'a pas été catastrophique contre Swansea. Mais il n'a pas non plus eu cet éclair de génie qui fait gagner une équipe, ce geste qui sépare les "bons" des "grands" joueurs. Et le vrai problème, c'est qu'aucun de ses partenaires ne fait partie de cette dernière catégorie. Sinon, comment expliquer cette nouvelle contre-performance face à une team qui joue le maintien ? Trois montants (un pour Giroud, deux pour Sánchez), deux buts encaissés, une défaite face aux Swans, séduisants mais largement prenables, à la maison qui plus est : voilà qui éloigne définitivement Arsenal du trophée convoité depuis si longtemps. Avec cette victoire, son adversaire est à six unités de la zone de relégation.

Arsenal, postulant au titre ou à la C1 ?


Wenger mécontent de la défaite face à United, trois changements sont opérés par le Français : Giroud revient, Campbell prend le couloir et Mertesacker remplace le Koscielny. En face, Guidolin, absent pour raison médicale, a tout modifié, avec notamment le retour de Gomis et l'absence de Sigurðsson. Après quelques minutes nécessaires pour se mettre en route, les Gunners prennent le jeu à leur compte. Le premier avertissement est signé Sánchez, qui tape le poteau. Comme Giroud d'ailleurs. Ce n'est que partie remise pour les Londoniens, qui ouvrent le score un peu à l'arrache, grâce à Campbell, servi par le Chilien. Le troisième pion de l'attaquant de 23 ans cette saison en Premier League, le deuxième contre Swansea. Croyant avoir fait le plus dur, Arsenal se la joue tranquille. Voire facile. Sauf que c'est oublier…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant