Arsenal s'impose en leader

le
0
Arsenal s'impose en leader
Arsenal s'impose en leader

Sans proposer un football fou, Arsenal s'impose tout de même pour garder la tête de la Premier League (1-0) face à un Newcastle meilleur qu'à l'accoutumée.

Arsenal 1-0 Newcastle

But : Koscielny (72e) pour les Gunners

C'est l'effet pervers du boxing day. A enchaîner les matchs, les équipes d'Angleterre commencent à être sur les rotules. A la mi-temps, il n'y avait qu'un but inscrit sur les pelouses concernées par les matchs de Premier League de 16h. Ce qui était forcément plus grave à l'Emirates qu'ailleurs. Parce que les disciples de Wenger sont censés donner le plus beau spectacle du Royaume, parce qu'ils se doivent enfin d'assumer leur étiquette de favoris. Du coup, sans stresser, les leaders se sont imposés. Comme s'imposent parfois les leaders, avec un seul but et une défense solide. Il faut savoir ce que l'on veut.

Gros milieu à Newcastle


Pour suivre la cadence infernale du boxing day, Arsene Wenger peut tout de même se payer le luxe de faire un choix pour son onze. Mais un seul. C'est Oxlade-Chamberlain qui débute aux dépens de Joël Campbell. L'Alsacien ne peut pas faire plus, il faut toujours se passer d'Alexis Sanchez, Arteta, Rosicky, Wilshere, Cazorla, Coquelin et Welbeck. Et celui qui fut recruté avec une étiquette de prodige à Southampton en 2011 ne fait rien pour regagner une place de titulaire. Sans doute frustré de ne jamais parvenir à apporter le danger, il se rend coupable de deux grosses fautes sur les visiteurs, qui lui aurait sûrement valu une douche prématurée en France. En fait, c'est plus Newcastle, le relégable, qui s'illustre à l'Emirates. Avec Ayoze Perez toujours aussi sympa avec ses contrôles de l'extérieur du pied et ses crochets sur le côté gauche, l'impassable Sissoko à droite, et un milieu tout en muscles avec Colback, Tioté et Wijnaldum. Du coup, quand Özil sort sa fameuse passe laser à destination de Giroud, elle est à 80 mètres du but adverse et les Magpies ont le temps de se replacer.

Koscielny toujours décisif


Pour la reprise, les leaders du championnat prennent donc l'initiative de jouer plus haut. Ce qui n'est pas sans risques, Wijnaldum se retrouve en face à face avec Cech à la 47e, et dans la minute, c'est Mitrovic qui tire au dessus, en conclusion d'un joli mouvement collectif. Les Gunners n'y arrivent pas, à l'image d'un Giroud qui croise…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant