Arsenal reprend espoir grâce à Welbeck

le
0
Arsenal reprend espoir grâce à Welbeck
Arsenal reprend espoir grâce à Welbeck

Tenus au tableau d'affichage jusqu'à la dernière seconde, les Gunners ont arraché un succès décisif dans la course au titre face à Leicester (2-1) grâce à un coup de tête de Danny Welbeck. Arsenal se relance alors que Leicester avait l'occasion de faire exploser la Premier League.

Arsenal FC 1-1 Leicester City

Buts : Walcott (71e), Welbeck (94e) pour les Gunners // Vardy (43e sp) pour les Foxes

C'était la première des treize dernières marches vers le sacre. Celle où il ne fallait pas trébucher. Et pourtant. Au bout du dernier coup de patte de Mesut Özil, Danny Welbeck, de retour sur les pelouses après un an d'absence, a inversé le cours du temps. Celui d'une course au titre dictée par Leicester jusqu'à la dernière seconde. Mais voilà, aux tripes, Arsenal est revenu de nulle part pour arracher son premier succès à domicile depuis le 2 janvier dernier et faire tomber le magnifique Leicester (2-1). La guerre pour la couronne ne fait que commencer et l'héritage de Chelsea sera terrible.

Özil et le molosse Kanté


L'horaire du rencard est inhabituelle car rien, ni personne, n'avait écrit, qu'un jour, ces deux équipes devraient se disputer une couronne de champion. Il y a cinq mois, Arsenal avait fait exploser Leicester chez lui (5-2) et pensait s'être débarrassé de l'incruste des Foxes dans une course au titre où ils n'étaient pas invités. Sauf que voilà. Nous sommes à treize journées de la fin et la troupe de Ranieri s'est donnée le droit de tutoyer les sommets, à midi, un jour de Saint-Valentin. Porté par la brillante victoire à Manchester face à City la semaine dernière (3-1), l'entraîneur italien couche le même onze de départ qu'à l'Etihad Stadium. De son côté, Arsène Wenger sait qu'il n'a plus le choix. L'éventualité d'un titre passe par une victoire face au leader. Le Professeur décide alors de relancer Francis Coquelin au milieu, à la place de Flamini, et de placer Mertesacker pour suppléer la blessure au tendon de Gabriel Paulista. Autre choix fort, celui de laisser Walcott sur le banc et de faire confiance à Alex Oxlade-Chamberlain, buteur la semaine passée à Bournemouth. Une décision payante puisque d'entrée Arsenal prend le ballon et met la pression sur un Leicester attentiste. Alexis Sánchez est même tout proche d'ouvrir le score sur corner mais sa tête passe à côté.

Leicester joue son jeu, laisse le ballon aux Gunners et attend de piquer en contre. Dans les tribunes londoniennes, les supporters des Foxes, eux, lancent des "We're…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant