Arsenal relance la machine

le
0
Arsenal relance la machine
Arsenal relance la machine

Après une série à une victoire en huit matchs, les hommes de Wenger sont allés s'imposer chez le Everton de Lukaku (0-2). Le quatuor de devant est peut-être installé avec Alexis Sanchez, Özil, Welbeck et la pépite Iwobi.

Everton 0-2 Arsenal

Buts : Welbeck (7e), Iwobi (41e) pour les Gunners

Dans un belle bataille aérienne, comme il en existe toujours à Goodison Park, Giroud ne fait qu'une bouchée de son duel avec Jagielka en fin de match pour tromper Robles de la tête à bout portant. But vite refusé au Français par l'arbitre. L'attaquant se prend la tête entre les mains. Il n'y avait pas urgence pour son club mais un peu plus pour la situation du joueur appelé par Didier Deschamps. Car après une sale spirale, qui l'a vu se faire sortir de la Cup, de la Ligue des champions alors que Tottenham et Leicester ont pris leurs distances en championnat, l'équipe de Wenger s'est refait la cerise et peut espérer un sans faute jusqu'au mois de mai. Mais le onze des Gunners, qui semble parti pour durer, à quelque peu changé...

Trois nouveaux titulaires, deux buteurs


De nouveau défait à Barcelone en milieu de semaine, Arsenal se devait de relancer la machine à Everton pour ne pas finir la saison complètement en roue libre, alors que le club était quand même dans une série d'un seul succès, à Hull en Cup, sur les huit derniers matchs. Pour se faire, Wenger a fait des choix. Mertesacker, Giroud et Walcott, plutôt décevants ces dernières semaines, laissent leurs places à Gabriel, Iwobi et Welbeck. Aux trois nouveaux de saisir leur chance. Ce que l'attaquant formé à Manchester United comprend plutôt rapidement. Après avoir été le héros contre Leicester pour son retour, il note qu'il est facile de plonger dans le dos de la défense d'Everton. Bien servi par Özil, Alexis Sanchez se tord pour le servir en diagonale. L'Anglais saisit sa chance pour dribbler le goal et redresser dans le but vide. 1-0 pour Arsenal au bout de sept minutes. Maltraité à deux reprises dans la surface, Alexis Sanchez est privé d'un peno pour l'avoir réclamé avec un mauvais plongeon. Heureusement pour Arsenal, le break se fait avant la mi-temps. Un super service de Bellerin en profondeur pour Iwobi. Le neveu de Jay-jay Okocha résiste à la charge du défenseur pour glisser sereinement entre les jambes du gardien. Comme s'il n'avait pas 19 ans...

Frayeur pour Ospina


A la pause, Roberto Martinez fait…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant