Arsenal-PSG : le Londres de Koscielny

le , mis à jour à 09:21
0
Arsenal-PSG : le Londres de Koscielny
Arsenal-PSG : le Londres de Koscielny

Arrivé de Lorient à Arsenal en 2010, Laurent Koscielny se sent comme chez lui à Londres avec sa petite famille. Même s'il est casanier et aime son quartier de Hampstead, le capitaine d'Arsenal, 31 ans, s'autorise tout de même quelques sorties. Il vous fait découvrir son Londres à lui.

 

Hampstead, où il habite

 

« C'est comme un petit village. Il fait bon y vivre, c'est calme et tranquille. Les gens sont gentils, les rues sympas. Il y a tout ce dont on a besoin. Plusieurs joueurs de football ou sportifs habitent dans ce quartier. Mes deux enfants, Maïna, 5 ans, et Theo, 3 ans, vont dans une école à côté de la maison. Maïna est dans la classe de la fille aînée d'Hugo Lloris. On discute souvent à la sortie de l'école. Les enfants de Daryl Janmaat, le défenseur de Watford et des Pays-Bas, sont aussi dans cette école. A Hampstead, j'ai aussi ma petite cantine italienne, Piccola, où je mange souvent. »

 

Covent Garden, où il aime aller manger

 

« Au niveau des bons restaurants, nous sommes vraiment gâtés à Londres. La qualité de la cuisine est exceptionnelle ici. Il y en a pour tous les goûts. Mais j'aime beaucoup l'Atelier, le restaurant de Joël Robuchon, qui se trouve à Covent Garden. On y mange très bien, l'accueil est parfait. On y va régulièrement avec les autres Français. J'aime bien aussi la Casa di Stefano, un restaurant italien dans le quartier de Mayfair. Une fois, on y avait mangé dans la cave, avec des centaines de bouteilles autour de nous, c'était très agréable. »

 

Bond Street, où il fait du shopping

 

« Quand il fait beau, c'est là que je vais faire mes courses. Je n'y vais pas souvent, mais c'est agréable de temps en temps. C'est un peu les Champs-Elysées de Londres. Il y a les boutiques de luxe, de vêtements comme les grandes marques italiennes, et aussi des magasins branchés très sympas. Selfridges, le grand magasin où tu trouves tout ce que tu veux, est en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant