Arsenal presque au point avant Monaco

le
0

Avec un Giroud et un Ramsey en forme, Arsenal s'est bien préparé pour son huitième de finale retour à Monaco. Mais attention: les Gunners se regardent encore un peu trop jouer.


Arsenal - West Ham
(3-0)

O. Giroud (46'), A. Ramsey (81'), M. Flamini (85') pour Arsenal


Arsenal s'est offert une manière de préparer au mieux son match de Ligue des champions où il faudra marquer au moins trois fois à Louis II. Avec cette nette victoire contre West Ham (3-0), les Gunners se sont rassurés offensivement mais se sont surtout trouvés un nouvel objectif sur cette fin de saison. Outre la Cup, il y a une deuxième place à aller ravir à Manchester City. Si le système trouvé par Wenger en décembre, avec cinq joueurs offensifs, tourne enfin à plein régime, il n'y a pas de raison de viser moins haut. Il y a même de quoi y croire pour mardi. Mais contrairement à ce que laisse penser le score, ils n'y sont pas encore. La faute à une inefficacité offensive qui inquiète car elle est également dûe à une certaine nonchalance.
Walcott et Sanchez se partagent la dégustation de la feuille de match
Pour ce match, Wenger persévère avec son 4-2-3-1 très offensif. Il n'a cependant pas totalement oublié qu'il y avait une chance infime de passer contre Monaco, alors Cazorla et Welbeck, deux joueurs en forme, sont laissés au repos. En face, West Ham opte pour le même schéma, mais seul Diafra Sakho a vraiment la capacité de mettre des buts. Et encore, il part de très loin. Pour autant, si c'est un festival d'occasions pour Arsenal en première période, ça ne se traduit pas au tableau d'affichage. La faute à Walcott et Sanchez qui foirent une demi-douzaine de tentatives. Certains sont osées, comme une volée surpuissante du Chilien au second, mais d'autres ont franchement de quoi énerver le staff des canonniers. Notamment une reprise balancée par Walcott alors qu'Adrian était à terre. L'éternel successeur de Thierry Henry aurait pu bénéficier d'un penalty en tout début de match lorsque Giroud a prolongé une passe d'Özil d'une géniale talonnade pour le placer seul face au goal et que Collins lui arrache la jambe d'appui. Mais l'arbitre, comme les supporters, voient surtout qu'il a trop tergiversé avant de frapper. Juste...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant