Arsenal perd et ouvre son mercato

le
0
Arsenal perd et ouvre son mercato
Arsenal perd et ouvre son mercato

Malgré un très bon Coquelin, Arsenal s'incline à Southampton (2-0). Wenger a un mois pour trouver quatre joueurs. Le minimum syndical pour remettre son équipe à flot.


So'ton - Arsenal
(2-0)

S. Mané (33'), D. Tadic (56') pour Southampton


Toutes les gazettes d'Europe vont s'en donner à cœur joie pour ce mois de mercato. Arsenal, le club dont le nom ressort dans le plus de dépêches sur les transferts devant le PSG et Manchester City va exploser les compteurs. Tous les secteurs de jeu ou presque sont à pourvoir. Le gardien n'est clairement pas au niveau, il manque un leader de défense, une sentinelle qui a du muscle et un élément offensif capable de décharger Alexis Sanchez, qui doit encore porter tous les espoirs de l'équipe sur son petit dos. Cela fait beaucoup mais il faut au moins ça pour revenir sur... Southampton, qui s'empare avec cette victoire (2-0) de la quatrième place. L'équipe de Koeman a clairement moins de talent, mais chacun sait ce qu'il a à faire. Et il y a toujours un Sadio Mané pour un coup de folie, ou alors un arbitre ou Szczesny pour faire un cadeau. Cela pourrait suffire pour aller en Ligue des champions dans cette Premier League où les supposés gros ne cessent de décevoir.
Mané la joue comme Pauleta
Au moment de démarrer le troisième round de cette parenthèse anglaise, Arsenal fait avec les fonds de tiroir. Sa doublette de milieux défensifs est composée de Coquelin, rappelé d'un prêt à Charlton en urgence, et Chambers, recruté pour jouer derrière. Pire, devant, où l'équipe londonienne a trouvé son rythme de croisière en jouant à trois attaquants, il faut faire sans Welbeck et Giroud. Alexis Sanchez se trouve donc bien seul en pointe puisque Rosicky et Oxalde, choisis pour jouer sur les ailes, ont du mal à cacher qu'ils sont des milieux de terrain. Southampton n'est pas au complet mais s'en sort mieux. C'est que le bon 4-2-3-1 de Ronald Koeman est bien assimilé par sa formation et qu'un Aldeweireld par exemple, glisse sans soucis dans la couloir droit de la défense. Les Saints démarrent logiquement tambour battant, profitant d'un Chambers totalement à la ramasse dans l'entrejeu. Pellé est à la conclusion d'une belle action à la 7e, mais voit sa...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant