Arsenal joue déjà gros

le
0
Arsenal joue déjà gros
Arsenal joue déjà gros

Pointé du doigt pour son inactivité sur le front des transferts, raillé par son propre public après la défaite contre Aston Villa (3-1), et critiqué par Alan Pardew, le manager de Newcastle, pour avoir déstabilisé Yohan Cabaye avant le match face à Manchester City. Arsenal vit un début de saison compliquée. Mais les Gunners doivent pourtant rapidement faire face. Ligue des Champions oblige. Car mercredi soir, les Gunners jouent déjà gros en barrages aller sur la pelouse de Fenerbahçe. Une formation turque qu'Arsène Wenger ne prend pas à la légère. « Nous devons rebondir immédiatement après notre défaite contre Aston Villa, estime le manager alsacien. J'ai beaucoup de respect pour Fenerbahçe, mais nous irons en Turquie pour gagner. La Ligue des champions est très importante pour nous et nous devons absolument nous qualifier. » Avant le retour à l'Emirates, le club londonien a l'obligation de faire un résultat. Pas forcément évident avec la pression du moment.

Une pléiade de blessés

D'autant que les malheurs continuent de s'abattre un à un sur Arsenal. Alex Oxlade-Chamberlain, blessé à un genou samedi face aux Villans, sera absent quatre mois. Un forfait qui vient s'ajouter à ceux d'Abou Diaby, Mikel Arteta, Thomas Vermaelen et Nacho Monreal. En revanche, Bacary Sagna et Kieran Gibbs devraient pouvoir tenir leurs rangs sur les côtés de la défense. Maigre consolation pour une formation qui attend toujours le renfort d'une pointure en attaque et au milieu de terrain. Ce n'est pas faute de ne pas essayer. Mais les dirigeants londoniens se sont heurtés aux refus de Liverpool pour Luis Suarez et de Newcastle pour Yohan Cabaye. Et Arsenal a aussi essuyé une fin de non-recevoir sur le dossier Luiz Gustavo (Bayern Munich), finalement parti à Wolfsbourg. Bref, des échecs à répétition qui stigmatisent le manque d'attrait du club pensionnaire de l'Emirates Stadium. Aujourd'hui, Arsenal ne fait plus rêver personne.

Des supporters qui demandent la tête de Wenger

Une fatalité partagée par certains groupes de supporters des Gunners. « AST » (Arsenal Supporter' Trust) pense même qu'Arsène Wenger doit de nouveau faire ses preuves avant de se voir offrir une prolongation de contrat. « La décision d'offrir ou non une prolongation de contrat au manager qui se termine en mai 2014 devrait être prise après la fermeture du marché des transferts et selon les performances de l'équipe dans les semaines suivantes, suggère l'association dans un communiqué. Une amélioration considérable doit être montrée pour nous convaincre que cela doit arriver. » Pour répondre au mieux aux attentes des supporters, Arsène Wenger sait qu'une qualification pour la phase de poules de la Ligue des Champions est essentielle. Face à Moussa Sow, Dirk Kuyt ou encore Raul Meireles, la partie s'annonce compliquée pour les Gunners. Après quinze années de participations consécutives à la plus grande compétition européenne, une élimination sonnerait comme un échec retentissant. Et la confirmation d'un déclin entamé depuis une dizaine d'années.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant