Arsenal corrige Leicester

le
0
Arsenal corrige Leicester
Arsenal corrige Leicester

Sur la pelouse de Leicester, Arsenal aura beaucoup souffert, souvent douté, mais sera parvenu à repartir avec l'essentiel : la victoire. Un succès acquis grâce à des buts de Walcott, Giroud et un triplé de Sanchez. Sans oublier les montants de Petr Čech.

Leicester City FC - Arsenal FC

Buts : Vardy (13e et 89e) pour les Foxes // Walcott (18e), Sanchez (33e, 57e et 81e) et Giroud (90e) pour les Gunners

Le foot est une histoire de millimètres. Jamie Vardy en sait quelque chose. Alors qu'il a ouvert le score quelques minutes plus tôt, l'attaquant de Leicester a la balle du break au bout du crâne. L'Anglais s'élève plus haut que tout le monde et parvient à parfaitement couper la trajectoire du ballon mais ce dernier s'en va cabosser la transversale de Petr Čech. À quelques millimètres près, donc. Et comme souvent, une balle de break ratée peut se révéler être le tournant du match. Dans la foulée, Arsenal lance une contre-attaque au bout de laquelle Walcott parvient à devancer la sortie de Schmeichel d'un tir croisé du gauche. Le ballon roule, tape le poteau du portier danois avant de rentrer dans le but vide. À quelques millimètres prés, aussi, mais du bon côté. Comme si, ce samedi, la chance avait choisi son camp.

Poteaux maudits


À la recherche de points en ce début de saison, les Gunners le savent: ils sont dans l'obligation de s'imposer sur la pelouse de Leicester cet après-midi. Le début de match n'est pourtant pas à leur avantage, les hommes d'Arsène Wenger se faisant surprendre par le courage et la vaillance de leurs adversaires. Jamie Vardy n'est d'ailleurs pas loin d'ouvrir le score mais sa frappe du pied gauche trouve le poteau de Petr Čech. Loin de s'arrêter là, les locaux continuent de jouer sans complexe et Vardy vient conclure un super contre d'un enroulé du droit qui ne laisse aucune chance au portier londonien. Sonnés par ce but, les Canonniers sont tout proches d'être mis k-o, toujours par Vardy, mais encore une fois, l'attaquant trouve le montant. Le tournant du match. Car sur le contre, Théo Walcott, encore une fois préféré à Olivier Giroud, vient égaliser d'un tir croisé du gauche. Un but en guise de réveil pour Arsenal qui se met enfin à jouer. Et à dominer. À la réception d'une…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant